Ituri : le député Didier Boyoko et Bongo Eyale condamnés à perpétuité dans leur procès en appel

0
701

Bunia, 11 octobre 2020 (ACP).- Les prévenus Didier Boyoko Kabange, député provincial et Bongo Eyale, ont été condamnés à la servitude pénale à perpétuité par la Haute Cour Militaire siégeant en chambre foraine dans la salle ordinaire des audiences publiques du Tribunal militaire de garnison de l’Ituri, a constaté samedi l’ACP.

Se basant sur les articles 5 et 27 du code pénal militaire, la majorité de juges de cette Cour de l’armée ont reconnu ces condamnés coupables de trois préventions à savoir : association de malfaiteurs, meurtre commis pour faciliter le vol et en assurer l’impunité, tentative de meurtre pour faciliter le vol et en assurer l’impunité. Ils n’ont bénéficié d’aucune circonstance atténuante.

Par contre, les deux condamnés ont été lavés de deux autres préventions qui sont : incitation des militaires à commettre les actes contraires au devoir et à la discipline, à la détention et  transport illicite de minerais.

Par ailleurs, la Haute Cour Militaire a infligé la peine de mort au prévenu Bahati Lohombia pour association de malfaiteurs, meurtre commis pour faciliter le vol et en assurer l’impunité, tentative de meurtre pour faciliter le vol et en assurer l’impunité et acquitté pour deux autres infractions notamment incitation des militaires à commettre les actes contraires au devoir et à la discipline et à la détention et  transport illicite de minerais.

Par la même occasion la Haute Cour Militaire a condamné quatre militaires à la servitude pénale à perpétuité entre autres lieutenant Matunda, Adjudant Kabamba et prononcé leur dégradation. Cependant, elle a acquitté cinq autres militaires dont le sergent major Kikonde Maka.

Douze lingots d’or à restituer à la Sokimo

Séance tenante, la haute cour a ordonné la restitution de douze lingots d’or à la Société minière de Kilo-moto (Sokimo) détenteur du permis d’exploitation, la restitution de la jeep appartement à la partie civile Omer Kahindo, la restitution de la jeep Land cruiser à la société Chinoise Xin Ding Yuan avant de prononcer la confiscation de la voiture RAV4 au profit de l’État Congolais ainsi que les téléphones portables.

Rappel des faits

En date du 17 Juin 2019, dans un guet-apens monté par un groupe de militaires au niveau du pont Orua, situé à près de 20km au sud de Bunia en territoire d’Irumu, ce groupe de militaires a mitraillé un véhicule de marque Land Cruiser avec à son bord deux sujets Chinois, un militaire FARDC et un chauffeur congolais.

Il est ressorti de cette embuscade, un bilan lourd de deux personnes dont un sujet Chinois et son garde du corps tués tandis deux autres personnes parmi lesquelles un ressortissant Chinois  grièvement blessées.

En date du 19 Juin 2019, le prévenu Didier Boyoko Kabange et consorts ont été interceptés à la barrière située dans la localité de Mavivi en province sœur du Nord-Kivu par les éléments de l’auditorat de la ville de Beni grâce une alerte lancée par la Police d’investigation criminelle (PIC).

ACP/CL/Fmb