Le Brésil dépasse les 150 000 morts, l’Inde le seuil des 7 millions de cas de Coronavirus

0
439

Kinshasa, 11 octobre 2020 (ACP).- Le Brésil a dépassé, samedi, le seuil des 150 000 morts dus au coronavirus, au moment où la pandémie semble ralentir lentement dans le pays, ont rapporté dimanche des médias internationaux. L’Inde a par ailleurs franchi le seuil, dimanche, des 7 millions de cas d’infection au Covid-19, un chiffre qui se rapproche de celui atteint par les États-Unis, le pays le plus touché au monde par la pandémie, selon ces mêmes sources.

Les États-Unis restent le pays le plus touché avec 214 305 morts et 7,7 millions de cas de contamination. Avec 559 nouveaux décès enregistrés sur les dernières 24 heures, le Brésil déplore officiellement 150 198 morts, selon le dernier bilan rendu public samedi soir par le ministère de la Santé.

Le pays de 212 millions d’habitants totalise par ailleurs 5 082 637 cas, ce qui en fait le deuxième pays le plus endeuillé au monde après les États-Unis. Le premier cas a été recensé le 26 février au Brésil, et le premier décès le 16 mars. Les courbes ont ensuite augmenté de façon exponentielle, avant de se stabiliser en juin, avec un interminable plateau à plus de 1000 morts quotidiennes en moyenne.

La baisse s’est amorcée en août, avec une moyenne de 932 décès enregistrés par jour, et s’est poursuivie en septembre (752). Le tassement de la pandémie s’est confirmé la semaine dernière, avec 610 décès par jour en moyenne. La moyenne quotidienne des nouveaux cas sur une semaine s’affaisse également, à 27 477 contre plus de 40 000 début septembre.

L’Inde a, elle, franchi le seuil des 7 millions de personnes contaminées au Covid-19. Les chiffres du ministère de la Santé font état d’une hausse de près de 75 000 nouveaux cas dimanche, ce qui porte le nombre total de personnes contaminées en Inde à 7,05 millions, et ce qui place ce pays en deuxième position après les États-Unis.

Par ailleurs, les experts affirment que le chiffre pourrait en réalité être bien plus élevé, le taux de dépistage dans ce vaste pays de 1,3 milliard d’habitants-qui compte certaines des villes les plus peuplées de la planète-étant beaucoup plus faible que dans de nombreux autres pays. Cette hypothèse est confirmée par une série d’études sur la présence d’anticorps prouvant une infection passée au Covid-19. Ces dernières ont révélé que le taux d’infection au sein de la population indienne pourrait être plus élevé que ceux officiellement enregistrés. Le nombre de décès en Inde s’élevait, dimanche, à 108 334, un chiffre inférieur à celui des États-Unis et du Brésil, qui compte officiellement deux millions de cas de contamination de moins que l’Inde. ACP/CL/Fmb