Ordination épiscopale : le Chef de l’État offre trois véhicules 4X4 aux nouveaux évêques auxiliaires de Kinshasa

0
406

Kinshasa 11 octobre 2020 (ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a offert trois véhicules tout terrain pimpant neufs, de marque Toyota Land Cruiser GX-R, aux trois Messeigneurs catholiques ordonnés évêques auxiliaires de Kinshasa, par le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, à l’issue d’une cérémonie d’ordination épiscopale, tenue samedi, à l’esplanade de l’Institut Technique et Professionnel de la Gombe, en présence du Premier ministre Ilunga Ilunkamba et de tant d’autorités politiques, religieuses et diplomatiques. Il s’est agi de Mgrs Jean-Crispin Kimbeni Ki Kanda, Carlos Ndaka Salabisala et Vincent Tshomba Shaman Kotsho.

Ces dons du Chef de l’Etat ont été remis aux heureux promus, nommés par le Pape François, par son Directeur de cabinet ai, Kolongele Eberande.

Le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, représentant personnel du Chef de l’Etat, a formulé le vœu de voir l’Eglise s’adonner au travail de changement de mentalité, facteur qui bloque le développement du pays. «Nous continuons à vous appeler Tata cardinal même quand vous nous critiquez sérieusement. Dans les Institutions de l’Etat, il y a des chrétiens qui travaillent pour le développement de ce pays, des chrétiens qui ont appelé vos prédécesseurs Tata cardinal. Nous sommes des chrétiens décomplexés. L’Eglise doit aider l’Etat dans le changement de mentalité qui constitue un facteur le plus bloquant de ce pays et nous croyons en sa capacité à contribuer au développement de la RDC», a lâché en substance le chef du gouvernement.

Dans l’échange des clés de contact des jeeps, don du Chef de l’État aux évêques élus du jour, l’archevêque de Kinshasa a fait savoir que le point commun et l’objet de leur mission respective c’est le peuple congolais, pour qui le Gouvernement doit travailler pour son épanouissement. «L’intention pastorale de l’Eglise catholique pour le troupeau de Dieu leur confié, c’est l’amour passionné pour le soin à lui donner. En réalité, on ne se querelle pas. La vérité, c’est que nous sommes tous passionnés pour la cause d’un même peuple. Ce qui nous unit, c’est ce même peuple, ce qui fait que de fois nous sommes obligés de lever le ton, c’est la souffrance de ce peuple. Mais dans le langage de pasteur, il n’y a pas de sentiments de haine, il hausse le ton par l’amour pour le peuple. Que ce soit les dirigeants politiques que ce soit les pasteurs nous sommes tous appelés à travailler pour l’intérêt de ce peuple», a déclaré le cardinal Fridolin Ambongo. Ce dernier et le vicaire général de l’Archidiocèse, Mgr Édouard Kisonga, ont exprimé leur sentiment de gratitude au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son implication personnelle dans l’organisation et la réussite de cette grandiose cérémonie.

Notons qu’auparavant, l’Archevêque métropolitain de Kinshasa a, dans son homélie, circonscrit l’événement du jour en disant que l’archidiocèse de Kinshasa, avec ses 12 millions d’habitants, avait besoin des Evêques auxiliaires, rappelant le livre d’Exode (18,18), où le beau-père de Moïse avait dit à ce dernier que ‘la charge était trop lourde pour lui et qu’il ne pouvait pas la porter seul’.

S’adressant aux nouveaux évêques élus, il leur a signifié qu’un évêque auxiliaire est un évêque à part entière, sa mission première est d’être une aide pour l’évêque.

Le Nonce apostolique Mgr Ettore Ballestero, présent à la cérémonie, a été exhorté par les évêques de la Cenco concélébrant, et le cardinal Fridolin Ambongo, à transmettre au Souverain pontife leur gratitude pour son affection et l’attention pour la RDC.

L’évêque auxiliaire Mgr Jean Crispin Kimbeni Ki Kanda a, dans son mot de circonstance et au nom de ses confrères parsemé de remerciement, a insisté sur la nécessité tant pour l’Eglise et l’Etat congolais à œuvrer davantage pour une franche collaboration pour la gloire de Dieu et le salut des congolais. ACP/CL/Fmb