Une ONG locale s’engage dans l’encadrement des enfants des militaires

0
303

Kinshasa, 11 octobre 2020 (ACP).- La présidente de l’ONG «Centre d’action pour la culture de la paix Zabika», Hortense Mapera, a soutenu samedi  au cours d’un entretien avec l’ACP, au Musée national de la RDC dans la commune de Lingwala que sa structure s’engage à encadrer des enfants des militaires qui exercent les pires formes des travaux.

Mme Mapera, également présidente du Ballet Bashi du Sud-Kivu, a déploré que ces enfants dont l’âge varie entre 3 et 20 ans, passent  tout leur temps à vendre notamment des produits champêtres légumes et à exercer d’autres activités  lucratives, ignorant l’école. Leurs parents démunis n’ont pas assez de moyen pour les scolariser, a-t-elle ajouté.

La présidente de cette organisation a donné l’objectif de son ONG qui  est la communication socio-éducative, une stratégie pédagogique appliquée chez les tous petits enfants afin que ceux-ci aient une bonne formation comme ceux qui sont déjà sur le banc de l’école.

Cet encadrement se fait dans les camps Kabila, Kokolo et Lufungula, respectivement dans les communes de Lemba, Bandalungwa et Lingwala, a-t-elle dit,  avant de signaler que l’inscription des enfants se fait avec l’accord préalable des parents. L’aval des parents et l’identité de l’enfant sont enregistrés dans un registre.

S’agissant de la formation, Mme Mapera a expliqué que celle-ci se fait par des arts oratoires, des théâtres et les slams-poèmes  accompagnés des sons de musique. Car, selon  elle, l’art est la vie. ACP/CL/Fmb