L’APROMEN pour une RDC compétitive et un avenir radieux pour les enfants

0
336

Kinshasa ,14 octobre  2020 (ACP).- Le président de l’Association pour la promotion de la métrologie et la normalisation, Bertin Ntumba, a appelé mercredi à Kinshasa, la population congolaise en général et les membres de son association et activistes de la normalisation particulier à rendre la République démocratique du Congo (RDC) compétitive et normalisée ayant un avenir radieux pour les enfants.

Il a lancé cet appel mercredi, à l’occasion de la Journée mondiale de la Normalisation célébrée le 14 octobre dont le thème pour cette année est : « Protéger la planète grâce aux normes ».

La célébration de cette journée, est une occasion pour la communauté internationale d’interpeller les dirigeants sur leur manière de protéger les communautés et de les encourager à  devenir de plus en plus compétitif.

« Nous n’avons pas d’autres choix si nous voulons un avenir radieux pour nos enfants et petits-enfants dans une RDC normalisée. Nous savons que la tâche n’est pas facile au regard des antivaleurs solidement ancrées dans notre société, mais avec l’aide de Dieu et notre détermination, faisons déjà bouger les lignes », a déclaré Bertin Ntumba.

M. Bertin Ntumba a également insisté sur le fait que tous les membres de son association passent par la mise à niveau sur les fondamentaux qui, selon lui, est un cadre d’enrichissement mutuel sur la normalisation, la métrologie et la qualité qui permettent de consolider les bases de connaissances. Il fait savoir que organisation étant une Organisation non gouvernementale de développement (ONGD/ASBL), les premières ressources doivent provenir des contributions des membres que j’encourage à faire un effort pour sa survie.

La célébration de la journée mondiale de la normalisation le 14 octobre de chaque année est  un moment pour tout utilisateur des normes de se poser la question sur la mise en œuvre et l’application stricte des normes et des pratiques recommandées qui aident à éviter des erreurs, incertitudes et incidents/ou les accidents dans le métier, a-t-il ajouté.

Il a laissé entendre que les normes sont par nature d’application volontaire, ajoutant que le résultat de leur application pousse les membres à les rendre obligatoires. M. Ntumba a souligné que les organismes internationaux ont mis à la disposition de l’Association, une gamme variée des normes utiles pour la gestion d’une organisation (ISO9001), l’environnent (ISO 14000), la responsabilité sociétale (ISO 26000).

 Vulgarisation des normes déjà adoptées par  la RDC

Pour sa part, M. Jean  Dieudonné Kavese, directeur de cabinet et représentant du ministre de l’industrie, Julien Paluku, a promis de faire une forte vulgarisation des normes déjà adoptées par la RDC.

Il a fait remarquer qu’avec l’adoption et la vulgarisation de 410 autres normes, la RDC a atteint désormais  1.036 normes  et la met progressivement au diapason des autres nations en rendant, son économie plus compétitive et attrayante avec la facilitation des échanges commerciaux, les communications et le transfert des technologies avec d’autres pays du monde.

M. Jean Dieudonné Kavese a loué les efforts fournis par le Comité national de la normalisation sans lesquels il n’y aurait d’échanges possibles quels que soient les domaines, avant de reconnaître la participation significative des experts des différents ministères et services techniques dont l’Office congolais de contrôle (OCC). ACP/Kayu/ODM/KJI