Audrey Azoulay appelle les jeunes filles à soutenir le combat pour leur scolarité

0
370

Kinshasa 15 octobre 2020 (ACP).- La directrice générale de l’Organisation des Nations-Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay a appelé les jeunes filles à soutenir les efforts que mènent le gouvernement et les partenaires éducatifs pour leur scolarité.

Elle a fait cette déclaration lors d’une visite guidée qu’elle effectué jeudi, en compagnie du ministre de l’Enseignement primaire secondaire et technique (EPST), à l’école catholique pour fille, le Lycée Kabambare, dans la commune de Kinshasa.

Audrey Azoulay s’est dit être heureuse de voir aujourd’hui les jeunes filles reprendre le chemin de l’école après une période perturbée par la crise sanitaire due par la pandémie de coronavirus. Car, selon elle, rien ne pourra remplacer l’école.

Elle a ajouté, à l’égard des jeunes filles, que c’est grâce à l’école que ces dernières auront les moyens de choisir ce qu’elles pourront faire plus tard dans la vie.

«L’éducation des filles est encore l’une des inégalités qui reste forte dans le monde», a souligné la directrice générale de l’UNESCO, faisant savoir que trois quart des enfants filles sont celles qui ne vont pas à l’école et que la plus part des analphabètes adultes sont des femmes.

Pour elle, les jeunes filles doivent être solidaires entre elles et rester à l’école avant de les appeler également à soutenir ce combat pour les générations futures.

Le Lycée Kabambare plaide pour la modernisation de leur bibliothèque modeste

La représentante des lycéennes de cette école des sœurs missionnaires du Cœur Immaculé de Marie a salué l’implication d’Audrey Azoulay, au respect des gestes barrières contre le Covid-19 pour l’intérêt de la jeune fille, avant de plaider pour la modernisation de leur bibliothèque modeste

Elle a, à cette même occasion, dit au nom de ses collègues, être honorée par la visite de la directrice générale de l’UNESCO dans leur établissement, avant de lui remercier de l’intérêt qu’elle porte pour l’éducation de la jeune fille, qui selon elle, est un domaine qui conduit à l’épanouissement de toute la nation.

La délégation de l’UNESCO a poursuivi cette journée, par la visite des installations de la chaîne de télévision Educ TV, partenaire de l’éducation nationale et de la Direction des programmes scolaires et matériel didactique (DIPROMAD), qui a joué un rôle clef dans le processus de conception et de production des leçons destinées aux élèves, dans le cadre de ce programme d’enseignement à distance, signale-t-on. ACP/Zng/Awa