L’année scolaire 2020-2021 placée sous le signe de la consolidation et de la pérennisation de la gratuité

0
199

Kinshasa, 15 octobre 2020 (ACP).- Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga Wilima a placé l’année scolaire 2020-2021 sous le signe de la consolidation et de la pérennisation de la gratuité, à l’occasion de la visite de la directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay au Lycée Kabambare à Kinshasa.

Pour Willy Bakonga, «L’année 2020 est une année de grand changement pour l’éducation avec les défis à relever en raison de la covid19, une manière pour la RDC de répondre efficacement aux principes de l’universalité de l’éducation.

Cependant, pour garantir la soutenabilité de cette importante mesure le gouvernement  compte sur l’appui de ses principaux partenaires au développement».

Le ministre de l’EPST a salué la présence de réconfort de la directrice générale de l’UNESCO au pays. Car, la RDC peut compter et compte toujours sur l’appui de l’UNESCO en sa qualité de chef de file des Nations Unies en matière de l’éducation afin de mener un plaidoyer auprès de différents partenaires.

Dans sa détermination d’améliorer la qualité du système éducatif congolais, a-t-il rappelé, le gouvernement de la République avait en décembre 2015 adopté la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025.

Et d’ajouter que, cette stratégie avait été endossée par les partenaires en janvier 2016.

Ce qui s’inscrit dans la vision du gouvernement de construire un système éducatif inclusif et de qualité contribuant efficacement au développement national, à la promotion de la paix et d’une citoyenneté démocratique active.

Plusieurs reformes ont été retenues dans la stratégie, la gratuité de l’enseignement primaire en est la réforme majeure.

C’est pourquoi, depuis le mois de septembre 2019 sous l’impulsion du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la gratuité de l’enseignement primaire est effective et devient irréversible sur toute l’étendue du territoire nationale, a-t-il conclu.

Willy Bakonga satisfait de la visite de la directrice générale de l’UNESCO en RDC

Par ailleurs, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga Wilima s’est dit satisfait de la visite de la directrice générale de l’UNESCO de s’y rendre en RDC pendant cette période de la rentrée scolaire.

Pour lui,  «le Lycée Kabambare qui a l’honneur de vous accueillir ce jour, est une école conventionnée catholique uniquement aux filles, une école associée à l’UNESCO et qui met l’accent sur les quatre piliers de l’éduction, à savoir : apprendre à connaitre, apprendre à faire, apprendre à être et apprendre à vivre ensemble».

Willy Bakonga a profité de l’occasion pour souhaiter à la directrice générale  et  à sa délégation la bienvenue et bienheureux séjour à Kinshasa, la capitale de la RDC.

Il sied de rappeler que la directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay était accueillie mercredi au Beach Ngobila par le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga. ACP/Zng/Awa