Le MNC/L demande à la Belgique de designer les auteurs matériels de l’assassinat de Patrice Lumumba

0
163

Kinshasa, 15 octobre 2020 (ACP).- Le «Mouvement national congolais/Lumumba» (MNC/L) demande aux officiels  de la Belgique de désigner les auteurs  matériels de l’assassinat de Patrice Emery Lumumba, premier Premier ministre de la RDC, dans une correspondance adressée à l’ambassadeur de Belgique  en RDC, le 6 octobre dernier, dont  copie est parvenue, jeudi, à l’ACP.

Le président du comité national du MNC/L, Jean Bosco Fwamba qui a  cosigné la correspondance avec  le vice-président du parti en charge des relations extérieures, Salumu Yamba Yamba, a sollicité la désignation des auteurs matériels congolais ou autres «afin d’assainir totalement les relations belgo congolaises longtemps obscurcies par le spectre Patrice Emery Lumumba».

Les auteurs de la  correspondance  saluent l’inscription, dans le sens de l’histoire, des tribunaux belges  pour avoir accepté de restituer les reliques  du corps de Patrice Emery Lumumba à sa famille  et à son pays natal. Ils font état des avancées significatives obtenues aussi bien par les familles biologiques de Maurice Mpolo et Joseph Okito, deux compagnons de lutte de Patrice Emery Lumumba, la fondation  Lumumba et les enfants de Patrice Emery Lumumba.

Pour Jean Bosco Fwamba et Salumu Yamba Yamba, le gouvernement belge a marqué  le début du 21eme siècle par ses excuses officielles présentées par son  premier ministre et ministre des Affaires étrangères de l’époque, Louis Michel au peuple congolais, sur la reconnaissance, par le Belgique, de la qualité d’auteur moral de l’assassinat de patrice Emery Lumumba.

Pour rappel, le premier Premier ministre de la RDC, Patrice Emery Lumumba et deux de ses collaborateurs : Maurice Mpolo et Joseph Okito avaient été assassinés  le17 janvier 1961 à Elisabethville actuellement Lubumbashi, dans l’ex- province du Katanga. ACP/Zng/Awa/Mni