Le RAM explore de nouvelles pistes innovantes pour  lutter contre l’utilisation des téléphones contrefaits, selon l’ARPTC

0
90

Kinshasa, 15 octobre 2020 (ACP).- Le Registre des appareils mobiles (RAM) explore de nouvelles pistes, innovantes et automatiques pour lutter contre l’utilisation des téléphones contrefaits, parfois nuisibles à la santé, indique cette structure de l’Autorité de régulation de la Poste des télécommunications au Congo (ARPTC) dans un document parvenu jeudi à l’ACP.

Selon la source, le RAM  a adopté des mesures et des solutions informatiques potentielles comme le font d’autres États afin de mettre fin et de réduire la commercialisation et l’utilisation des téléphones contrefaits qui réduisent la qualité de la communication (réseau) en offrant des services non efficaces.

La même source, renseigne également que, le RAM sert à lutter contre le vol des téléphones causé par des agressions physiques des propriétaires (sécurité) et  aussi contre le kidnapping et la demande de rançons à travers les numéros de téléphone locaux et des opérateurs bien connus.

Le RAM, a-t-elle ajouté, va faciliter la police la tâche de retrouver des téléphones volés et autres terminaux de connexion électroniques afin de détecter les IMEI dupliqués ou reprogrammés.

Identification automatique des téléphones contrefaits

le Registre des appareils mobiles dont la République démocratique du Congo vient de se doter depuis le 24 septembre 2020, est un dispositif technique d’identification automatique des téléphones contrefaits (non conformes aux standards internationaux) et de blocage des téléphones volés ou perdus même si on change de carte SIM.

L’objectif de l’identification des téléphones par le RAM est d’aider à éliminer du marché les téléphones non conformes aux normes internationales, et à protéger non seulement les utilisateurs, mais également les opérateurs réseaux et l’État qui perd des ressources à cause de la fraude à l’importation, indique-t-on.

En tant que dispositif technique et stratégique, le RAM fonctionne comme une base de données des numéros d’identité internationale d’équipements mobiles (International Mobile Equipment Identity), appelés «IMEIs», qui est un numéro unique composé de 15 chiffres qui permet d’identifier de manière unique chaque téléphone mobile, rappelle-t-on. ACP/Zng/Awa/Mni