Le rôle essentiel et incontournable des femmes rurales évoqué par la  ministre d’État en charge du Genre

0
179

Kinshasa, 15 octobre 2020 (ACP).- La ministre d’État, ministre en charge du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite a, dans son message adressé jeudi à la nation congolaise, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme rurale commémorée le 15 octobre de chaque année, relevé le rôle essentiel et incontournable que jouent les femmes rurales dans notre pays en vue d’éradiquer la faim.

Celles-ci, a dit Mme Lomeya, cultivent des champs, collectent l’eau et le bois et prennent soin de leurs familles, avant d’ajouter qu’elles ont aussi la capacité d’améliorer, non seulement les conditions de vie de leurs familles, mais également celles de leurs communautés.

Mme la ministre a mis l’accent sur la célébration de cette journée dédiée à la femme rurale qui témoigne de l’attention particulière qu’accorde le gouvernement de la république dans ses prises de décisions en fa faveur de l’entrepreneuriat féminin pour l’autonomisation des femmes rurales, de par leur rôle dans la vie socio économique de la nation en tant que mère, épouse et agent de production.

Le gouvernement congolais a fait savoir Mme Lomeya, exprime à cette occasion la nécessité de faire de la situation de la femme rurale une priorité dans le cadre du plan stratégique de développement afin que les actions programmées et dévolues à chaque secteur soient menées en synergie pour le bien-être de ces femmes.

Elle a rendu un vibrant hommage au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour la mise en place du Programme présidentiel accéléré de la lutte contre la pauvreté et les inégalités et ce, conformément aux objectifs 1 et 5 du développement durable pour l’atteinte de ces  derniers d’ici 2030.

Cette journée, a poursuivi Mme Lomeya est célébrée en reconnaissance du rôle et de l’apport des femmes rurales dans la promotion du développement agricole, dans l’amélioration de la  sécurité alimentaire ainsi que dans l’élimination de la pauvreté.

Cette année étant marquée par une particularité pour l’humanité avec les effets de la pandémie liée à la COVID-19, ainsi au regard de ce contexte sanitaire, le thème national est intitulé : « l’impact de la COVID-19 sur le travail de la femme ».

A cet effet, le gouvernement congolais s’est engagé à tout mettre en œuvre afin d’atténuer les effets indésirables de cette pandémie sur le travail de la femme, a conclu la ministre d’Etat. ACP/Zng/Awa