Les autorités Est-kasaïennes appelées à faire de l’émergence de la fille leur préoccupation

0
58

Mbujimayi, 15 octobre 2020 (ACP).- Les autorités politico-administratives, à tous les niveaux de la province du Kasaï-Oriental, ainsi que les responsables des organismes et ONGD internationaux œuvrant dans cette partie de la RDC, sont appelés à faire de l’émergence de la jeune fille leur préoccupation.

Cet appel leur a été lancé par le ministre provincial de la Jeunesse, Denis Kalombo Ilunga, en marge de la célébration officielle des activités de la journée de la jeune fille dans le cadre de la journée internationale des droits de la fille dont l’activité a été organisée dans la salle de conférences de la direction provinciale de l’INPP à Mbuji-Mayi.

Il a justifié cet appel par le fait qu’en cette période, la jeune fille fait face à plusieurs défis dans sa vie quotidienne dont les plus récurrents sont le viol et sa marginalisation. Selon lui, l’engagement du gouvernement provincial est ferme dans la lutte contre les fléaux qui tendent à avilir la jeune fille dans cette province.

Auparavant, le bourgmestre de la commune de Dibindi, Mme Georgette Ndaya a rappelé qu’un domaine du programme d’action de Beijing  concernant la jeune fille, vient en appui au Kasaï-Oriental afin d’arriver à atteindre l’un des objectifs du millénaire qui vise l’égalité des sexes.

Ainsi, quatre grandes priorités vont permettre d’accélérer les progrès en faveur des filles parmi lesquelles l’égalité et la non discrimination devant la loi, l’accès à la justice, l’éducation de qualité, formation et apprentissage permanent pour les filles, l’élimination de toutes formes de violence à l’égard de la fille et de la femme ainsi que la protection sociale sensible à l’égalité des sexes. ACP/Zng/Awa