Les Etats-Unis approuvent un traitement aux anticorps contre Ebola

0
624

Kinshasa, 16 octobre 2020 (ACP).- Les Etats-Unis d’Amérique ont approuvé un traitement aux anticorps de synthèse contre Ebola, développé par la société de biotechnologie Regeneron et qui a montré avoir réduit de façon significative le taux de mortalité des malades.

 

Ce traitement contre Ebola est appelé « Inmazeb ». Il est administré par intraveineuse et contient un cocktail d’anticorps monoclonaux.  Le traitement a été approuvé par l’Agence américaine des médicaments (FDA), dont le chef Stephen Hahn a déclaré qu’il s’agissait d’une preuve de son engagement « à répondre aux menaces sanitaires à la fois dans le pays et à l’étranger ».

 

Il a utilisé la même technologie que celle employée pour développer un traitement expérimental contre la Covid-19, que le Président américain Donald Trump a reçu après avoir été infecté. Les essais cliniques ont été réalisés sur 382 personnes dont la moitié ont été traitées avec « Inmazeb », et l’autre moitié ont reçu un autre médicament. Parmi celles ayant été traitées avec Inmazeb, 33,8% sont décédées après 28 jours, contre 51% des 153 patients de l’autre groupe.

 

L’étude a été menée en République démocratique du Congo en 2018 et les résultats ont été publiés dans le New England Journal of Medicine en 2019. Les effets secondaires les plus courants étaient la fièvre, des frissons, et un rythme cardiaque ou une respiration accélérée mais ce sont également des symptômes d’une infection au virus d’Ebola.

 

L’Agence américaine des médicaments (FDA) a précisé que les patients recevant Inmazeb devaient éviter d’être vaccinés contre Ebola au même moment, car le traitement peut réduire l’efficacité du vaccin. ACP/Kayu/ODM/Nig