Nord-Kivu : la société civile craint la résurgence des maladies d’origine hydrique à Walikale

0
278

Goma, 16 octobre 2020 (ACP).- Le noyau de la société civile de la localité Bana Mutati, dans le groupement Luberike du territoire de Walikale, alerte sur la consommation de l’eau impropre par la population du village de Kigoma.

Selon le président des forces vives locales, les habitants de ce village recourent à l’eau des rivières car la quantité produite au robinet est insuffisante. Pour lui, si rien n’est fait en toute urgence, les maladies d’origine hydrique risque de surgir.

« La population du village de Kigoma sera victime des maladies hydriques suite à une consommation de l’eau impropre car la quantité d’eau produite au robinet n’est plus à mesure de satisfaire le besoin des consommateurs. Les gens y vont à 6h et retournent à 12h et quelque fois sans eau. Voilà pourquoi nous appelons le gouvernement et ses partenaires de venir en aide cette population vulnérable avant que le pire n’arrive, » a alerté M. Kitoko.

La localité de Bana Mutati dispose des cours d’eau qui peuvent être aménagés pour que la population locale ait de l’eau propre pour la consommation.

ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV