Sit-in des retraités et licenciés de la MIBA devant leur direction générale

0
297

Mbujimayi, 16 octobre 2020 (ACP).- Les agents retraités de la MIBA qui n’ont pas encore touché leurs rentes sociales auprès de la Caisse nationale de solidarité sociale (CNSS) et ceux ayant été licenciés qui réclament le décompte final, accompagnés de leurs enfants, observent un sit-in à la direction général de cette entreprise minière après qu’ils aient écrits à la haute direction sans qu’aucune suite ne leur soit réservée, a constaté vendredi l’ACP sur place.

Ces anciens travailleurs de la MIBA soutiennent dans leurs revendications, que les arriérés des salaires sont décaissés immédiatement après la cessation de travail par un employé comme le stipule le code du travail. Ils affirment avoir pris de la patience au regard de la situation critique que traversait la société, et que maintenant que le gouvernement de la RDC a pris l’engagement de relancer les activités, les manifestants exigent le payement pour qu’à leur tour, ils libèrent les maisons pour se conformer à la convention collective.

A la direction des ressources humaines de la MIBA, l’on reconnait les droits légitimes de ceux qui revendiquent, tous les appelant encore à la patience en attendant la reprise effective de la production du diamant.

Dans l’après-midi de jeudi, les veuves et orphelins se sont ajoutés au groupe des retraités pour bloquer l’entrée du département du personnel et paie où les responsables ne peuvent accéder. Les manifestants ont récusé la délégation syndicale de la MIBA qu’ils accusent d’être de mèche avec l’employeur, au lieu de jouer son rôle de courroie de transmission.

La direction générale elle, demande à ses employés, de suivre et respecter la procédure administrative au lieu de troubler la bonne atmosphère de travail en cette période où des efforts sont concentrés pour rendre effectif la production après près d’une année d’inactivité.     ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV