Une marche des malvoyants pour honorer la canne blanche à Boma

0
630

Boma, 16 octobre 2020 (ACP).- Les malvoyants regroupés au sein de l’Union nationale des aveugles du Congo (UNAC) ont organisé, jeudi à Boma, une marche à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la canne blanche.

Cette marche aller et retour est partie du site de l’Institut pour aveugle de Boma jusqu’à la place Maison-Amie sur une distance d’environs 1 kilomètre.

Selon Patrick Amina, coordonnateur provincial de l’UNAC au Kongo Central, cette marche est une façon de démontrer que la canne blanche, cet outil qui sert de guide pour aveugle, est un instrument d’autonomisation des malvoyants dans leurs déplacements physiques sans être obligés de  prendre un autre guide humain.

Lors d’une conférence qui a précédé cette marche, Patrick Amina a rappelé l’historique et la nécessité de la canne blanche qui, a-t-il noté, a été inventée en 1930 par le Français Guilly d’Herbemont, dans le souci d’attirer l’attention des usagers de la route sur le malvoyant, s’inspirant du bâton des agents de police.

Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, la canne blanche est un instrument pour libérer l’enfant d’un aveugle pour sa scolarisation et son épanouissement. Cette journée a été célébrée sous le thème « canne blanche, marche vers l’autonomisation ». ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV