Le taux de change du franc congolais stable par rapport au dollar américain sur le marché parallèle à Kinshasa

0
88

Kinshasa, 17 octobre 2020 (ACP).-Le taux de change du franc congolais est demeuré stable par rapport au dollar américain sur le marché parallèle au cours de la semaine du 12 au 18 octobre de l’année en cours, en se négociant à 2.015 (deux mille quinze) FC le dollar américain,  voire 2.010 (deux mille dix) FC pour le plus offrant et 2.000 (deux mille) FC le moins offrant, a relevé l’ACP sur certains lieux de négoce éparpillés à travers la ville de Kinshasa.

Selon le gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), l’invité du Conseil des ministres qui a exposé sur l’évolution de changes, le taux du franc congolais  a connu une très légère dépréciation par rapport au dollar américain au cours de la période allant du 08 au 15 octobre, en se situant à 1.963,8 (mille neuf cent soixante-trois, huit centimes) FC contre 1.962,6 (mille neuf cent soixante-deux, six centimes) FC le dollar américain, la semaine du 06 au 11 octobre 2020. Cette dépréciation à l’indicatif est estimée à 0,4%, souligne-t-on.

Sur la période considérée, soit du 08 au 15 octobre 2020, le taux d’inflation s’est établi à 0,14% contre 0,09% précédemment, a affirmé le gouverneur de la BCC tout en précisant qu’en annualisé, ce taux a reculé à 18,37%.

Pour rappel, l’économie de la République Démocratique du Congo (RDC) est confrontée aux difficultés consécutives à la covid-19.

Elle a, comme à travers tous les autres pays du monde, subi des chocs  qui ont portés un préjudice sur la croissance économique tirée du début de l’année 2020.

Les dernières estimations de la croissance économique sur base des données à fin juin de l’année en cours, renseignent une contraction de l’économie congolaise de -1,7% moins importante que celle estimée en mars 2020 qui était de -2,4%.

Cette amélioration est tirée par la croissance dans le secteur minier, dopée par la hausse des cours mondiaux et une forte production à la suite du confinement des travailleurs dans les sites miniers. Et aussi l’amélioration des relations entre la Chine et les Etats-Unis d’Amérique en ce qui concerne les rapports commerciaux.

Actuellement, avec la poursuite des investissements dans le secteur productif, notamment l’agriculture et l’énergie, la RDC est sur la voie de la diversification économique qui lui permettra de relever son économie et face à la lutte contre la pauvreté, indique-t-on.

ACP/