Cent entrepreneurs sensibilisés à N’sele à l’importance de la  fiscalité en RDC

0
560

Kinshasa, 21 octobre 2020 (ACP).- Cent (100) jeunes entrepreneurs, ont été sensibilisés, mardi, dans la commune de la N’sele à l’importance de la fiscalité en RDC, lors d’un forum social organisé par l’Association des mamans mobilisées à l’initiative de développement (AMAMID) avec l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel (FHS), sous le thème : « Sensibilisation des entrepreneurs sur la fiscalisation en République Démocratique du Congo ».

La présidente de l’AMAMID, Eugénie Kakesa, a expliqué à l’assistance le choix de ce thème qui, selon elle, était plus qu’important pour les entrepreneurs. L’ignorance de la fiscalité et de taxes y afférentes font que beaucoup d’entrepreneurs ne puissent pas progresser dans leurs affaires. Ces entrepreneurs doivent connaitre leurs devoirs et obligations vis-à-vis de l’Etat congolais, chez qui payer et pourquoi payer, a-t-elle souligné, ajoutant que l’entreprenariat c’est créer quelque chose pour son propre compte.

Elle a appelé les entrepreneurs à la connaissance relative aux notions des taxes afin de prendre des dispositions pour éviter de tomber en faillite, car le manque de maitrise des taxes freine la progression des entrepreneurs.

De son coté, Jacques Mbo, chef d’antenne de formation des droits de l’homme, est intervenu sur les droits et les obligations de l’employeur et de l’employé. Pour lui, l’entrepreneur est un leader et conducteur d’hommes, qui a pour devoir d’engager librement, par principe de méritocratie et de sécuriser les travailleurs.

Il a pour obligation de payer un salaire décent aux travailleurs, de définir le temps de travail, d’être régulier et ponctuel au service etc…, a fait savoir M. Mbo.

L’agent du service de petites et moyennes entreprises (PEM) de la commune de la N’sele, Firmain Kianzo, a, quant lui, parlé des documents que tout entrepreneur doit posséder quelle que soit la taille de son entreprise pour être protégé par l’Etat congolais.

Il s’agit de l’autorisation d’ouverture d’une activité commerciale et économique, du procès-verbal de constat de lieu, de la fiche de renseignements provinciale et communale, ainsi que le registre commercial et la patente. ACP/Kayu/ODM/KJI