Le président Omari  remercie le Président de la République pour le bus promis aux Léopards

0
338

Kinshasa, 21 octobre. 2020 (ACP).- Le président de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), Constant Omari Selemani, a remercié le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, d’avoir tenu sa promesse de doter d’un bus l’équipe nationale A.

Le numéro un du football congolais l’a déclaré au cours de sa conférence de presse tenue mardi au siège de la Fédération, a dit le Chef de l’Etat a concrétisé sa promesse d’offrir un bus aux Léopards, à l’occasion de leur victoire face aux Lones Stars du Libéria, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), Egypte 2018.

Il a reconnu que le président de la République s’était impliqué personnellement pour le stage des Léopards, mais aussi pour avoir eu une oreille attentive au sujet de la concession de la FECOFA abritant le centre technique Kura Mpova, dans la commune de la N’sele, cela au terme des réunions tenues du 14 au 18 octobre 2020 entre la Présidence de la République, le ministère des Affaires foncières, la FECOFA et une mission chinoise en vue de l’octroi d’un certificat d’enregistrement au bénéfice du centre, avant la fin du mois de novembre prochain.

Le président de la CAF assuré du soutien de la FECOFA à sa candidature 

Le président Constant Omari a confié à la presse que la FECOFA apportera son soutien au président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, à l’occasion de la prochaine assemblée générale extraordinaire élective de l’instance dirigeante du football africain, prévue en mars 2021 à Rabat, au Maroc. Il a fait savoir que lui-même n’est pas partant dans la course à la présidence de la CAF, indiquant qu’il entend postuler comme membre du comité exécutif de la Fédération internationale de football association (FIFA).

Mais, pour ce qui est de son avenir à la présidence de la FECOFA dont l’assemblée générale extraordinaire élective se tiendra en décembre 2021, le conférencier  ne s’est pas prononcé, faisant savoir qu’il est très tôt et très prématuré d’en parler car, bien des choses peuvent se passer dans l’intervalle de 14 mois. « Si je dois quitter les rênes de la FECOFA, je mettrai fin à un long apostolat », a conclu le président Omari. ACP/Kayu/ODM/KJI