Clôture de la formation de l’ACOFEPE aux femmes journalistes et rédactrices en chef à Bukavu

0
597

Kinshasa, 22 octobre 2020 (ACP).- L’Association congolaise des femmes de la presse écrite (ACOFEPE) a clôturé, mercredi, une session de formation en gestion éditoriale et journalisme web à l’intention de 20 chevalières de la plume à l’hôtel Exodus à Bukavu.

Sous l’accompagnement de la formatrice Christiane Ekambo, les femmes journalistes de Bukavu dans le Sud Kivu et d’autres venues de Goma, dans le Nord-Kivu, se sont imprégnées des notions fondamentales de la pratique du journalisme en mode digital durant 2 jours, soit du 20 au 21 octobre 2020.

Cette session de renforcement des capacités des femmes de la presse écrite a été possible grâce à l’appui technique d’Internews et aussi des différents partenaires de cette association, notamment l’USAID, la Suède, FH1360 et la Confédération suisse.

Au terme de cette formation centrée sur l’approche genre, les participantes ont reçu des certificats de mérite.

Dans son mot de clôture, la présidente de l’ACOFEPE, Grâce Ngyke Kangundu a loué la bravoure et la lucidité des participantes dans l’assimilation des matières dispensées au cours de cette formation. Elle les a invitées à faire preuve de plus de dynamisme au sein de leurs rédactions respectives

A son tour, Arlette Boroko a, au nom de tous les bénéficiaires de cette formation, souligné sa satisfaction dans la prise de conscience suscitée à travers les nouvelles notions apprises

Pour sa part, Kelvin Baemi, coordonnateur de l’ACOFEPE/Nord-Kivu, a exhorté les participantes à mettre à profit au sein de leurs entreprises de presse tous les enseignements reçus, avant de remercier la présidente de cette structure pour son dynamisme et son élan à contribuer à booster la femme de la presse écrite.

La coordonnatrice de l’ACOFEPE/Sud-Kivu, Nelly Adidja a salué cette initiative pour les notions apprises et surtout pour les nouvelles compétences actualisées. Elle a demandé à ses consœurs de capitaliser ces acquis, soulignant que cette formation ouvre des opportunités pour un journalisme full ACP/Zng/Awa