L’ampleur du travail d’enfants à Kinshasa trouve son origine dans la pauvreté

0
275

Kinshasa, 22 octobre 2020 (ACP).- Le travail d’enfants qui prend de plus en plus d’ampleur en RDC en général, et à Kinshasa en particulier, pendant cette pandémie liée à la COVID-19, constitue un grand problème de société dont l’origine se trouve dans la pauvreté, a affirmé jeudi la coordonnatrice de l’ONG « Bolingo » dans la commune de Ngaba, Sophie Sasa, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Mme Sasa a fait savoir que le travail d’enfants est un phénomène courant qui intéresse de nombreuses activités économiques telles que l’agriculture, le lavage des véhicules, la vente à la criée et le cirage des chaussures ainsi que la briqueterie et le tissage de tapis, avant de souligner qu’un bon nombre d’enfants qui y exercent sont souvent victimes d’exploitation et sous-payés.

Parmi les causes qui entrainent les enfants à exercer ces pires formes des travaux, elle a relevé les problèmes familiaux comme la violence ou le changement brusque intervenant dans la structure familiale du fait du décès ou d’un remariage d’un des parents, le non respect du Code du travail et du droit pénal aussi bien que le manque d’education des parents et des coutumes, des valeurs et attitudes sociales leur accordant un très faible statut.

Quant aux filles, a dit Mme Sasa, celles-ci sont parfois contraintes à arrondir leurs fins du mois en se prostituant pour subvenir à leurs propres besoins et à ceux de leur familles. ACP/Zng/Awa