Donald Trump et Joe Biden s’affrontent sur le changement climatique lors de leur dernier débat de campagne

0
320

Kinshasa, 23 octobre 2020 (ACP).- Le président américain Donald Trump et l’ancien vice-président Joe Biden se sont affrontés jeudi sur la question du changement climatique, qui s’avère importante pour de nombreux électeurs cette année, lors de leur dernier débat présidentiel à Nashville (Tennessee), ont rapporté vendredi des agences de presse internationale.

Ce thème a été l’un des six abordés lors de leur dernier face-à-face avant l’élection du 3 novembre. Ils se sont également affrontés sur les questions « combattre COVID-19 », « les familles américaines », « la question raciale en Amérique », « la sécurité nationale » et « le leadership » lors de ce débat télévisé de 90 minutes animé par la correspondante de NBC News à la Maison Blanche, Kristen Welker.

« Je nous en ai fait sortir parce que nous allions devoir dépenser des milliers de milliards de dollars. Nous avons été traités très injustement quand on nous a mis là-dedans », a déclaré M. Trump, défendant sa décision de retirer les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat lorsque la modératrice a soulevé la question du changement climatique. « J’aime l’environnement, mais ce que je veux, c’est l’eau la plus propre et la plus cristalline, l’air le plus pur« , a déclaré M. Trump, avant de dire que l’économie américaine serait mise à mal par un engagement à respecter des normes mondiales plus strictes. M. Biden a pour sa part estimé que le réchauffement climatique est une menace existentielle pour l’humanité. Nous avons l’obligation morale d’y faire face ».

« Tous les grands scientifiques du monde nous disent que nous n’avons pas beaucoup de temps. Nous allons passer le point de non-retour dans les huit à dix prochaines années », a-t-il averti. L’ancien vice-président, qui s’est engagé à ramener son pays dans l’accord de Paris sur le climat, a assuré que le plan de 2.000 milliards de dollars qu’il a conçu à ce sujet allait créer de nouveaux emplois via une refonte de l’industrie des énergies propres. « L’idée même de ce que tout cela va faire, c’est de créer des millions d’emplois et de nettoyer l’environnement. Notre santé et nos emplois sont en jeu », a-t-il ajouté.

La question du changement climatique est en tête des préoccupations de nombreux électeurs américains cette année. Une majorité d’électeurs inscrits indiquent que ce sera un sujet très (42%) ou assez (26%) important lorsqu’ils se rendront aux urnes en novembre, selon un récent sondage du Pew Research Center. ACP/Kayu/ODM/Nig