Le Taux de mortalité infantile élevé suite à la négligence des femmes enceintes à Beni

0
328

Kinshasa, 23 octobre 2020 (ACP).- Le Médecin Directeur de l’hôpital général de référence Oicha, le Dr Jérôme Kambale Munyambete dans le chef lieu du territoire de Béni au Nord – Kivu a constaté vendredi que la mortalité infantile  est devenue fréquente suite à la négligence des femmes enceintes de cette partie du pays, a appris l’ACP d’une source proche de cette structure.

Selon la source, environ dix femmes sur 280 accouchent à l’hôpital et rentre sans enfants, a indiqué le Dr Munyambete avant de souligner  la négligence de la consultation prénatale (CPN) par des femmes enceintes et le non respect des consignes données par les prestataires des soins qui constituent l’une des conséquences.  «  Il y a d’abord  une forte négligence de la CPN, ensuite certaines d’entre elles ne respectent pas les recommandations données par les prestataires des soins et le plan d’accouchement ne sont pas suivi. Ajouter à cela, quelques unes qui prennent des médicaments indigènes à dominicale, à la longue ont un impact sur le fœtus occasionnant la mort du bébé», a indiqué le Dr Munyambete.

Par conséquent, il a proposé aux femmes enceintes  de Béni en particulier et celles de toute la RDC en général de commencer tôt les consultations prénatales, tout en respectant les prescrits du médecin. Notons que la mortalité est l’expulsion d’un fœtus mort après 22 semaines de gestation. ACP/Kayu//ODM/Nig