L’autorité publique appelée à prendre en charge des sans-abris en situation de précarité à Limete

0
97

Kinshasa, 26 octobre 2020 (ACP).- Des organisations de la société civile et autres mouvements citoyens ont  lancé lundi un cris de déstresse pour appeler l’autorité publique à la prise en charge des  de près d’une centaine des sans-abris composés d’enfants, des jeunes et des personnes âgées qui  squattent de jour comme de nuit les alentours de l’église « Cité de triomphe » dans la commune de Limete, a  appris  l’ACP.

Selon les informations recueillies sur place, ces vulnérables composés pour la plupart des compatriotes expulsés du Congo/Brazzaville, de ceux venus des provinces et de quelques  sans logis de Kinshasa, étaient autrefois pris en charge par les responsables de cette église déjà décédés.

Après le décès de ces responsables, les nouveaux dirigeants ont exhorté ces fidèles à prendre en mains leur responsabilité. C’est ce qu’ils n’ont pas pu faire. Ainsi, ces infortunés vivent dans la débrouillardise, les uns dans le petit commerce autour de ce site, tel que la vente des pains, des arachides et des biscuits ainsi que des légumes et des fruits, tandis que les autres sortent pour des occupations lucratives ailleurs et reviennent le soir afin de dormir. De leur coté, les enfants sont obligés d’accompagner leurs parents dans cette débrouillardise pour subvenir à leurs besoins quotidiens et  ne sont pas scolarisés à cause de la vulnérabilité de ces géniteurs.

Abordé par l’ACP, l’autorité policière du sous commissariat de la 17 ème Rue a déploré les conditions de précarité  dans lesquelles vivent notamment ces enfants. Elle a plaidé pour  que les autorités urbaines et le gouvernement congolais à travers les ministères des Affaires sociales et du Genre, famille et enfant prennent en mains la gestion de ce dossier qu’il faut assimiler à un cas de conscience. ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV