Le CICEM appelle les acteurs sociaux et l’Etat à multiplier les sessions de mise à niveau des filles et des femmes rurales

0
405
New motherhood is exhilarating – and daunting. Both mother and baby are highly vulnerable in the post-natal period, and midwifery care remains as vital as ever. Bendu, 21, takes her newborn daughter from a midwife at the UNFPA-supported Sinje Health Centre in Liberia.

Kinshasa,26 octobre 2020 (ACP).- Le promoteur du Centre d’initiation aux compétences en entreprenariat et en management (CICEM), Paul Fundji, a appelé lundi, les acteurs sociaux et l’Etat congolais à multiplier les sessions de mise à niveau des filles et  femmes rurales sur l’actualité universelle dans divers domaines du savoir et des technologies appropriées.

Il a lancé cet appel, samedi, lors d’un entretien avec l’ACP dans la commune de Kalamu à l’occasion de la Journée internationale d’informations sur le développement. « En ce siècle taxé de l’information, la personne détentrice des nouvelles sur l’évolution de la science et de la technique peut ainsi s’en servir pour améliorer la qualité de sa vie à travers diverses activités qu’elle est appelée à mener au quotidien », a-t-il dit.

Selon Paul Fundji, la connaissance et la maîtrise des nouvelles approches scientifiques dans le rayon d’actions de chacune, l’aidera à mieux produire, voire gagner davantage. Il a recommandé aux acteurs sociaux de stimuler les jeunes à la lecture des livres scientifiques. ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV