Nord-Kivu : le Fida satisfait  de l’exécution du projet PASA-NK

0
501

Goma, 27 octobre 2020(ACP).– Le Directeur Pays et Représentant du Fonds international pour le développement de l’agriculture (FIDA), Valentine Achancho, a au terme d’une visite d’évaluation, reconnu la visibilité sur terrain des actions entreprises dans le cadre du projet d’appui au secteur agricole au Nord-Kivu, PASA-NK.

M. Valentine Achancho qui a personnellement effectué des descentes dans les bassins de culture notamment à Rutshuru, a constaté que « le projet a atteint comme il se doit sa cible. A onze mois seulement de son démarrage effectif, près de la moitié des attentes ont été realisées, avant d’insister sur la correction de certains aspects  recensés à l’issue de l’évaluation  sur terrain  de quatre équipes qui sont descendues respectivement dans les champs à Masisi, Nyiragongo, Rutshuru, Lubero et Beni ».

L’accélération de la mise  en place  des infrastructures routières et d’entreposage, le transfert des études   nécessaires pour la réhabilitation des routes, le travail dans le respect des procédures sont  les autres les points sur lesquels la coordination devra s’atteler en vue de l’amélioration des résultats  du projet qui a fait ses preuves en dépit de son exécution dans un environnement sécuritaire particulier.

De leur part, la ministre provinciale de l’Agriculture au Nord-Kivu, Fatuma Hassan Sheilla ainsi que le conseiller en charge de la coopération et filières vivrières au ministère de l’Agriculture  du Gouvernement central, ont respectivement, exprimé leur satisfaction pour l’effectivité des activités sur terrain.

Aux organisations paysannes  et  à l’unité de coordination  du Projet PASA-NK, ces officiels   ont principalement recommandé le sens de la redevabilité à travers les actions dont les résultats doivent produire des effets au sein des ménages des bénéficiaires.

Observations des recommandations

Pour le coordonnateur du Pasa-Nk, Bruno Kazadi, toutes les recommandations formulées devront être minutieusement observées pour que les actions exécutées produisent les résultats escomptés.

La finalité de ce projet est de consolider et rentabiliser les filières maïs, riz, pomme de terre et café arabica en faveur de 28.400 ménages de petits producteurs et productrices établis dans les territoires de Nyiragongo, Rutshuru, Masisi, Lubero et Beni. L’amélioration durable de la sécurité alimentaire et des revenus des ménages impliqués dans le projet, est l’objectif visé. ACP/Fng/Zng/May/GGK