Baptême de l’ouvrage « Glossaire de termes de la Résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies »

0
196

Kinshasa, 28 octobre 2020 (ACP).- La ministre d’Etat, ministre du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite, a porté mardi sur les fonts baptismaux, au Cercle de Kinshasa, l’ouvrage de la Consultante indépendante en Genre et développement, Annie Matundu Mbambi, intitulé « Glossaire de termes de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et ses résolutions connexes de l’Agenda femmes, paix et sécurité ».

La ministre Lomeya a, à cet effet, salué cet ouvrage de 83 pages, qui met en exergue d’une manière compréhensive les termes de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, adoptée le 31 octobre 2000 par 193 Chefs d’Etat et de gouvernement du  monde.

Cet ouvrage reprend également en intégralité les textes des résolutions 1325 et de neuf résolutions connexes portant sur le même enjeu : « la place des femmes dans la résolution des conflits  et le maintien de la paix ».

La ministre qui a souhaité une longue vie à ce glossaire, a rappelé que la paix est la clé de développement dont il faudra impliquer beaucoup d’actrices dans sa recherche.

« Nous devons mettre les femmes à contribution pour la paix et le développement », a indiqué la ministre du Genre  qui a souligné  les différents plaidoyers et apports du Président de la République, du gouvernement et des ONG tant nationales qu’internationales féminines dans la recherche de solution pour la mise en œuvre de ladite résolution.

Contribution à la commémoration du 20ème  anniversaire de la Résolution 1325

La Consultante indépendante en Genre et développement, Annie Matundu Mbambi, qui est également co fondatrice du réseau Genre et action, et présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix  et la liberté (WILPF/RDC), a indiqué que cet ouvrage est sa contribution à la commémoration du 20ème  anniversaire de la Résolution 1325.

Mme Annie Matundu qui a présenté elle-même,  cet ouvrage, a souligné cette nécessité de voir les décideurs politiques, les acteurs et actrices de la société civile s’en approprier.

Elle a souligné les quatre axes prioritaires de l’agenda femmes, paix et sécurité, auxquels s’attelaient les différentes résolutions à savoir : la participation des femmes, la prévention des conflits, la promotion des femmes et des filles.

« Malheureusement, il est regrettable de noter que malgré l’adoption de toutes les résolutions, l’insécurité et les conflits n’ont pas autant cessé, la participation des femmes dans le processus de la paix et de la prise des décisions reste très limitée, leurs priorités et besoins sont souvent exclus des politiques et programmes de récupération », a noté Mme Annie Matundu.

Une vidéo  reprenant les différentes  activités réalisées en RDC et dans le monde sur base de ladite résolution et les résolutions connexes,  a été projetée à cette occasion.

Le vice-gouverneur de la ville province de Kinshasa, Néron Mbungu, qui a été le modérateur lors de cette cérémonie du baptême ainsi que d’autres acteurs et actrices politiques et  de la société civile, ont salué cet ouvrage, qui est un outil important de renforcement de plaidoyer  et de la participation de la femme notamment dans les postes de responsabilité. ACP/Kayu/ODM/KJI