Maniema : le gouverneur décide le retrait des militaires commis à la garde des particuliers dans des zones d’exploitation minière

0
443

Kindu, 28 octobre 2020 (ACP).- Le gouverneur a.i. de province, Jean-Pierre Amadi Lubenge, a annoncé, mardi dans une déclaration radiodiffusée dont copie parvenue à l’ACP, le retrait des tous les éléments des Forces armées de la RDC (FARDC) commis à la garde rapprochée aussi bien des particuliers que dans des zones d’exploitation minière à travers toute la province.

Cette décision de l’autorité provinciale intervient au lendemain de l’assassinat lundi au Beach centrale de la commune d’Alunguli, d’une jeune fille d’environ dix-sept (17) ans, non autrement identifiée, par un élément de la brigade commando commis à la garde rapprochée d’un député national.

Le gouverneur a.i. a, à cet effet, instruit le colonel Salumu, responsable des éléments de la brigade commando, de remettre tous ses éléments dans leur caserne, leurs missions régaliennes consistant en la défense de l’intégrité nationale et non la garde des personnalités et autres établissements publiques. Cette mission étant réservée à la Police nationale congolaise (PNC), a-t-il souligné.

Le commando auteur de cet incident est déjà mis aux arrêts. Le maire de la ville de Kindu est instruit d’ouvrir une action disciplinaire à l’endroit du bourgmestre de la commune d’Alunguli pour non-maîtrise de sa municipalité. Les six blessés, les dégâts causés ainsi que les obsèques de la victime seront pris en charge par le gouvernement provincial, a indiqué l’annonce du gouverneur Jean-Pierre Amadi Lubenge.

ACP/Kayu/ODM/KJI/JLL