APKOR : Deux rapports parlementaires d’enquête déclarés recevables

0
760

Mbuji-Mayi, 29 octobre 2020 (ACP).- Deux rapports parlementaires d’enquête ont été déclarés recevables mercredi à l’Assemblée provinciale du Kasaï Oriental (APKOR), au cours d’une plénière agitée et animée par le président de l’organe délibérant, Yves Mwamba Kadima, à laquelle assistaient 12 députés provinciaux sur les 24  que comptent l’institution, a constaté l’ACP sur place.

Ces rapports concernent deux commissions d’enquête parlementaire, dont celle de l’Economie et finance (ECOFIN) dirigée par l’honorable François Kabala Ilunga Mbidi, absent dans la salle et dont l’économie du texte a été présentée par le rapporteur.

Cette commission avait pour mission spécifique de contrôler l’exécutif provincial sur l’exécution du budget 2020, en rapport avec les ouvrages d’intérêt communautaire à réaliser et l’amélioration des conditions sociales de la population.

Le rapporteur a soutenu qu’il a été déploré sur le terrain, le dépassement des dépenses prévisionnelles dans neuf rubriques dont les décaissements des fonds n’ont pas été respectés.

Parmi ces rubriques, il est signalé celle qui évoque l’inexistence de réalisation à impact visible à savoir l’eau, l’électricité, l’absence de l’implantation de cinq sites agricoles, la dégradation de routes de dessertes agricoles, l’absence des écoles de métier dans cinq territoires et la faible mobilisation des recettes locales évaluée à 11%.

La commission constate aussi l’inexistence des centres de santé, le non réhabilitation des hôpitaux de référence ainsi que l’absence de versement de la totalité de la dotation du gouvernement de la République allouée aux Entités territoriales décentralisées (ETD).

S’agissant du rapport de la deuxième commission chargée du contrôle administratif des partenaires techniques et financiers diligenté auprès du gouvernement provincial durant la période du 15 juillet 2015 au 15 juillet 2020, le rapport révèle avoir constaté plusieurs anomalies qui n’ont pas favorisé la gestion courante en province.

Il sied de signaler que le quatrième point inscrit à l’ordre du jour de cette plénière qui consistait à la défiance du gouverneur Jean Maweja Muteba, n’a pas été traité compte tenu du climat malsain qui a entouré la convocation de la plénière sur cette épineuse question. Une forte tension a été enregistrée sur la ville jusque tard dans la soirée, note-t-on .ACP/Zng/Awa