Création d’une commission pour comprendre le phénomène de la crue du lac Albert EN  Ituri 

0
777

Bunia, 29 Octobre 2020 (ACP).- La commissaire provinciale en charge des actions humanitaires  de l’Ituri, Jeanne Bahemurwaki Alasha, a annoncé la création par le gouvernement provincial d’une commission multisectorielle pour comprendre en profondeur le phénomène de la crue du lac Albert en vue de trouver de solutions durables.

Lors d’un entretien  avec l’ACP dans son bureau de travail, elle  a signifié que cette commission composée de plusieurs services concernés notamment la santé, l’agriculture, aménagement du territoire, les affaires humanitaires, a la  lourde mission d’étudier non seulement les  causes de cette inondation mais également les solutions à apporter  pour  que ceux qui ont perdu plusieurs de leurs biens soient  relocalisés.

Mobilisation des différents partenaires

Dr Jeanne Alasha, qui  a affirmé que pour le moment les sinistrés situés dans les localités de Mokambo et de Wagongo en territoire de Mahagi ont bénéficié d’une assistance humanitaire, a  rassuré que  le gouvernement provincial est dans la phase de mobilisation de ses différents partenaires pour intervenir en faveur des victimes de la crue du lac Albert identifiées dans les localités de Kasenyi et de Tchomia situées respectivement dans le territoire d’Irumu et de Djugu à 55 et 61km de la ville de Bunia.

Concernant la situation humanitaire en général, Dr Jeanne Alasha a fustigé l’activisme de forces négatives qui continue à provoquer le déplacement massif de population dans un contexte économique extrêmement difficile où même les acteurs humanitaires sont dépourvus de financement pour intervenir en faveur de déplacés internes suite à la crise sanitaire de COVID-19 qui a frappé de plein fouet l’économie des pays donateurs.

Pour mettre fin à cette situation qui place la province de l’Ituri dans une crise humanitaire sans précédente, Jeanne Alasha a lancé un appel pressant à l’intention de filles et fils de cette jeune province à s’engager résolument pour le retour de la paix. Pour elle, cette guerre provoquée par les fils égarés de l’Ituri continue à détruire son tissu économique et social et ternir son image de marque. ACP/Fng/Zng/Awa/BIJ