Plaidoyer pour la valorisation du judo en RDC

0
561

Kinshasa, 29 octore 2020 (ACP).- Mlle Michaella Machinda, judokate congolaise, a plaidé, jeudi au cours d’un entretien avec l’ACP, pour un accompagnement effectif  du gouvernement de la RDC en vue de faire valoir cette discipline au même titre que les autres  sports pratiqués au pays.

S’exprimant dans le cadre de la commémoration de la journée internationale du judo celebrée le 28 octobre de chaque année, Mlle Machinda sollicite des autorités gouvernementales leur implication dans ce sport de la même manière que dans le football, ainsi qu’une amélioration de leurs conditions de travail.

Pour la sportive, cette discipline a beaucoup d’importance du point de vue physique et spirituelle, car elle apporte beaucoup des bienfaits au corps et à l’esprit.

En outre il permet d’accéder à une formation d’auto défense basée sur la concentration et le contrôle de l’adversaire et est le sport le plus pratiqué des arts martiaux, a-t-elle expliqué.

Parlant des difficultés que rencontre le judo en RDC, Mlle  Machinda a relevé notamment le manque de considération de ce sport au niveau national, l’absence de soutien aux jeunes judokates et l’insuffisance des moyens financiers.

Elle propose ainsi que la fédération du judo  poursuive des plaidoyers auprès des instances appropriées  afin de remédier à tous ces maux, avant de rappeler la démarche menée en 2017 par la médaillée en or Borissia Matondo.

Il sied de rappeler que le judo est un sport de saisie se pratiquant avec un Kimono et ayant pour objectif de faire tomber son partenaire  sur le dos dans un cadre établi sur le tatami (tapis)  en respectant des règles. Ce sport de combat trouve ses origines au japon, a-t-elle conclu. ACP/Zng/Awa