14.000 ménages des sinistrés sans abris dans la ville d’Uvira

0
678

Uvira, 30 octobre 2020 (ACP) – 14.000 ménages des sinistrés des inondations du mois d’avril dernier sont sans abris et déguerpis des lieux d’hébergement deux semaines après la rentrée scolaire, indique un rapport publié jeudi par l’Organisation des Femmes Sinistrées de la Catastrophe Naturelle (OFSCN) dont copie a été déposée à l’ACP Uvira.

Selon la présidente de cette organisation, Faida Kabala Charlotte, les défis auxquels les sinistrés font face sont multiples notamment le délabrement de l’économie familiale, le manque des activités génératrices des revenues et des micros finances, les stress et les traumatismes.

Le rapport note la recrudescence des  conflits conjugaux fondés sur la séparation des couples, le  manque d’espace pour les parents et les enfants, les grossesses non désirées chez les filles, les violences sexuelles domestiques, la non scolarité des enfants et le manque des soins médicaux.

L’OFSCN sollicite du gouvernement et de la mairie d’Uvira, une assistance aux déplacés internes, en faveur de 15.000 familles qui ont besoin d’un nouveau lotissement pour leur hébergement. L’OFSCN appelle aussi les  organisations nationales et internationales à se mobiliser pour la collecte des fonds en vue de venir en aide aux sinistrés. Cette organisation demande  aussi une allocation de fond spécial qui lui sera accordée pour curer le sable des rivières afin d’en fabriquer des blocs de ciment devant servir à la construction des habitations des sinistrés. ACP/ Kayu