La pandémie à Coronavirus menace la santé mentale des jeunes Australiens (sondage)

0
78

Kinshasa, 30 oct. 2020 (ACP).- L’épidémie de nouveau coronavirus nuit à la santé mentale de 75% des Australiens âgés de 18 à 24 ans, selon un sondage de l’institut Ipsos publié ce vendredi dans les journaux du groupe Nine Entertainment, ont rapporté des agences de presse internationale. Selon ces sources, cette proportion décroît à 65% chez les 25-39 ans, à 49% chez les 40-54 ans et à 35% chez les 55 ans et plus.

 Ian Hickie, professeur de psychiatrie à l’Université de Sydney, a estimé que l’éducation et la vie sociale des jeunes ont été les plus perturbées par la pandémie dans le monde. L’Université de Sydney a publié une modélisation prédisant une augmentation de 30% du taux de suicide chez les Australiens de 18 à 24 ans ces cinq prochaines années.

Dans l’Etat de Victoria, le plus durement touché par le fléau, il pourrait même augmenter de 36,7%. « Quarante-cinq pour cent des emplois perdus sont chez les jeunes – beaucoup dans des industries qui ne reprendront pas de sitôt, tout comme le tourisme, l’hôtellerie-restauration et le spectacle », a noté M. Hickie.

Selon lui, « les effets sur la vie des jeunes se feront sentir sur cinq à dix ans. Ils ne cesseront pas lorsque le confinement prendra fin ou lorsqu’on semblera avoir placé la menace pour la santé physique sous un certain contrôle ».

Dans le Territoire du Nord, le nombre de patients se présentant à l’Hôpital royal de Darwin pour des problèmes de santé mentale a augmenté de 30% depuis le début de l’épidémie, bien que cette région soit celle qui compte le moins de cas de COVID-19 en Australie (moins de 40). ACP/Kayu/ODM/Nig