Publication de trois livres de médecine vétérinaire à l’UPN

0
209

Kinshasa, 30 octobre 2020 (ACP).- Le Pr. Joachim Umba di M’balu a publié trois livres à l’Université pédagogique nationale (UPN) dans les domaines de la médecine vétérinaire,  intitulés respectivement « Analyse de la qualité microbiologique du pain commercialisé à Kinshasa », «  Amélioration génétique et valorisation des populations caricoles cavia porcelus élevées autour de la ville province de Kinshasa en République démocratique du Congo» et  la «  Diversification des recettes à base de viande de cobayes domestiques », a appris, vendredi, l’ACP à l’UPN.

Dans le premier livre, l’auteur parle de la gestion des produits alimentaires vendus et consommés qui est un problème criant en RDC. Il déplore l’absence d’application systématique du contrôle de qualité des produits et celle de publication du papier de procédure et de rapport.  « Les conditions générales environnementales dans lesquelles les produits sont vendus,  ne répondent pas à des normes microbiologiques du point de vue sécurité alimentaire », a dit le Pr Umba, soulignant qu’ils sont exposés à toute sorte d’intempérie du matin au soir (soleil, pluie, vent, poussiéreux, fumée des véhicules).

D’après lui, ces produits sont également vendus à proximité d’autres denrées tels que les légumes, les fruits et les pains, ajoutant que quatre grandes raisons intéressent l’analyse microbiologique, à savoir, les  raisons économiques, de la santé publique, du respect de la législation et du suivi ou  la sélection de bons microbes dans l’industrie.

L’étude s’intéresse à la qualité microbiologique du pain pour des raisons de santé publique afin de connaitre sa contamination, à partir  de la sorti du four jusqu’aux consommateurs.

Le Pr. Joachim Umba di M’balu affirme que la contamination est plus prononcée au niveau des détaillants. Par ailleurs, le deuxième livre constitue un apport important pour pallier à la carence chronique en protéines animales et pour l’amélioration du revenu de la population vivant dans la précarité dans certaines régions de la RDC.

L’auteur préconise l’élevage des animaux à cycle court, notamment l’élevage du cobaye (cavia porcelus L.), avant de relever les contraintes   qui limitent la production et la productivité de cet élevage. Il s’agit de souches moins performantes, de saillies libres et d’accouplements consanguins souvent sans soins vétérinaires.

Le Pr. Joachim Umba di M’balu recommande d’opérer une sélection au sein des souches locales afin de les croiser aux souches exotiques améliorées en vue d’augmenter sa productivité, par la création des souches composites bien adaptées au milieu, résistantes aux maladies et plus performantes. Le troisième livre qui parle de la « Diversification de recettes à base de viande de cobayes domestiques » prolonge la même recherche en vue de pallier également à la carence chronique en protéines animales et améliorer le revenu de la population vivant dans la précarité dans certaines régions de la RDC. ACP/Kayu/ODM/Nig