Suivi de l’octroi des actes de naissance aux enfants en âge scolaire à Lubumbashi

0
326

Lubumbashi, 30 Octobre 2020 (ACP).- Une délégation du consortium des organisations internationales constitué notamment de CIVIPOL, UNFPA, DIGITECH, IDEMIA, des experts des ministères de l’intérieur, l’EPST, de l’intérieur et de la justice, séjourne à Lubumbashi dans le cadre du suivi de l’octroi des actes de naissance aux enfants en âge scolaire et de l’évaluation des recommandations faites-les du lancement de la campagne de rattrapage scolaire.

Dans ce projet du gouvernement lancé à Kinshasa le 10 mai 2019 et financé par la Banque Mondiale, ce consortium dont le chef de fil est CIVIPOL assure l’assistance technique, le renforcement des capacités, le transfert des compétences et la pérennisation des actions.

C’est dans ce cadre que le directeur de cette campagne, Albert Bahati a supervisé vendredi une séance de remise symbolique des actes de naissance aux parents d’élèves du complexe scolaire la persévérance située au quartier Gbadolite dans la commune de Lubumbashi en présence des autorités de l’enseignement tant nationales que provinciales.

Il a, au nom du consortium, remercié les parents pour avoir pensé à l’avenir de leurs enfants. Il a demandé à la direction de cette école de sensibiliser les autres parents à travers des communiqués, de venir retirer les actes de naissance. Il a émis le souhait de voir la redynamisation et l’intensification de la remise des actes dans des écoles surtout avec cette période de rentrée scolaire.

180000 enfants enregistrés à l’état civil à Lubumbashi

Le chargé des opérations du projet de renforcement des systèmes de développement humain coordonné par la cellule d’exécution de financement en faveur des états fragiles, Jean Tshikuna, a relevé que depuis le lancement à Lubumbashi de la campagne de rattrapage scolaire le 18 Février dernier, 180000 enfants ont été enregistrés à l’état civil sur un total de 300000 attendus.

Il a indiqué que ce projet dont la fin intervient en mi-décembre, donné l’opportunité aux parents d’avoir gratuitement les actes de naissance de leurs enfants. Il a lancé un appel aux leaders de communautés, sages-femmes, directeurs de maternités, chefs des quartiers de multiplier de sensibilisation sur l’importance de l’enregistrement des naissances à l’état civil selon la loi (90 jours après la naissance). Il s’est déclaré satisfait de l’évolution normale de cette campagne malgré la COVID-19.

Remerciements des parents d’élèves

Au cours de cette cérémonie, les parents d’élèves ont adressé leur remerciement au gouvernement central pour la mise en place de ce projet d’identification des enfants. Ils ont appelé leurs collègues n’ayant pas encore enregistré leurs enfants, à le faire avant la fin de la fin de ce projet.

Auparavant, la direction du complexe scolaire la persévérance, a dans son mot de bienvenue remercié le consortium pour le choix de cette école. Cette campagne concerne deux millions quatre cents enfants de toute la République, rappelle-t-on. ACP/Kayu/ODM/Nig