Les cadres de l’INPP invités à travailler pour une gestion basée sur les résultats

0
149

Kinshasa, 31 octobre 2020(ACP).- Les cadres de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) ont été invités à travailler davantage pour une gestion basée sur les résultats, à la clôture vendredi à Kinshasa de la session budgétaire 2020. L’appel a été lancé par l’Administrateur directeur général (ADD) de cet établissement public, Maurice Tshikuya Kayembe.

« L’INPP est appelé à faire toujours mieux car chaque année constitue un nouveau challenge et une marche vers des nouvelles conquêtes», a dit l’ADG de l’INPP.

Saluant l’autoévaluation objective au cours de cette session annuelle de deux semaines, M. Tshikuya a invité les chefs des entités provinciales à maîtriser  l’environnement et à négocier avec tous les partenaires, notamment les indépendants et la société civile.  Il a cette occasion évoqué les apports  de partenaires en faveur de l’INPP qui contrairement à ce que beaucoup pense, ne gère pas directement les financements, mais participe en termes de contrepartie à  la matérialisation de plusieurs projets. Il a rappelé à cet effet que la mission de l’INPP est la formation professionnelle qui a un coût et peut  être exprimé en termes de maintenance des équipements, de fourniture des intrants et de déploiement des formateurs sur l’ensemble des entités provinciales.

Il a en outre  évoqué la participation de l’INPP à la lutte contre la pandémie du COVID-19 en RDC,  la construction  notamment des lave-mains automatiques. Cette innovation,  made in INPP,  a intéressé la JICA (Agence japonaise de coopération internationale) qui a promis d’accompagner l’institut dans la construction d’une industrie de lave-mains automatiques en RDC.

Des nouvelles capacités managériales ont permis d’adoucir les effets du COVID-19 à l’INPP

Approché par la presse au sortir de cette session, le directeur provincial de l’INPP Haut-Katanga, Buddy   Mukadi, a fait remarquer qu’au niveau social, l’ADG Tshikuya a édicté des instructions de gestion doublées d’un développement de nouvelles capacités managériales qui ont permis d’adoucir l’impact négatif de la pandémie au sein de l’établissement public, consolidant ainsi la paix sociale existante.

« Nous avons tiré les leçons et dégagé des stratégies pour qu’à l’avenir  pareille situation ne puisse plus nous surprendre», a renchéri le directeur, signalant que la session 2020 a suscité une dynamique interne caractérisée par une unicité des vues entre les cadres des entités et la direction générale.

L’objectif étant d’assurer une formation professionnelle à la population active, afin qu’elle devienne actrice de développement et de la création des richesses dans ce pays doté de multiples ressources naturelles.

Les chefs de toutes les entités provinciales de l’NPP, notamment  ceux de Bunia, du Maniema et d’Isiro ont participé à la session 2020.

ACP/CL/MPK