Parité : un sujet aux horizons incertains, selon une actrice sociale

0
350

 Kinshasa, 31 octobre 2020(ACP).- La présidente décanale de la Dynamique femme et développement du doyenné Saint Augustin de l’archidiocèse de Kinshasa, Pétronelle Pierrette Luvengo, a animé samedi, à la paroisse Notre dame d’Afrique, dans la commune de Lemba, une  conférence qui avait pour thème : la ‘’Parité’’, stimuler l’assistance composée des fidèles catholiques à étudier les stratégies efficaces à mettre en œuvre pour en faire une réalité.

 A  cet effet, elle  a proposé, en termes des pistes de solutions, l’amélioration effective de l’exercice des droits civils et politiques de la femme, la mise en application de l’article 14 de la Constitution du 18 février 2006 pour garantir la représentativité des femmes  dans l’ordre des 30 pour cent dans toutes les instances de prise de décisions ainsi que la création  d’un  environnement sain en vue de construire ensemble une remontée en humanité.

 Ainsi, la parité dans les institutions nationales, provinciales et locales de même sur  des listes  des candidatures des partis politiques aux échéances électorales ne sont plus à ranger du côté des rêves, a-t-elle dit, avant d’enchainer que le combat de la femme ne converge pas vers le sens d’égalité avec l’homme, mais plutôt vers la complémentarité. Car, a-t-elle martelé, selon le plan  de Dieu, la femme est le  complément de l’homme et l’homme est celui de la femme.

 La parité ne peut pas être considérée comme un  privilège pour la femme, mais  elle est plutôt une question de justice, a conclu Mme Luvengo.

ACP/CL/MPK