L’UA compte sur la Force africaine en attente pour une intervention rapide en cas de crise

0
229

Kinshasa, 01 novembre 2020 (ACP).- Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a demandé la pleine opérationnalisation de la Force africaine en attente (FAA) pour permettre un déploiement en temps opportun et une intervention rapide en cas de crise liée à la menace croissante que le terrorisme et l’extrémisme violent font peser sur la paix, la sécurité et la prospérité de l’Afrique, ont rapporté dimanche les médias internationaux.

Cette demande a été formulée lors de la dernière réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur la création de l’unité spéciale de lutte contre le terrorisme dans le cadre de la FAA, selon le communiqué de l’UA publié samedi.

Le Conseil a souligné que la Commission de l’UA et les Communautés économiques régionales/Mécanismes régionaux (CER/MR) redoublent d’efforts pour renforcer les brigades régionales de la FAA et mettre à disposition des ressources financières, techniques, humaines et matérielles pour accélérer leur pleine opérationnalisation, renforçant ainsi la défense et la sécurité collectives de l’Afrique.

Le Conseil a mis l’accent sur les principes de subsidiarité, de complémentarité et d’avantages comparatifs en renforçant la coordination entre le Conseil de paix et de sécurité et les CER/MR, qui sont les principaux intervenants dans leurs régions respectives, en vue d’harmoniser la prise de décision et de renforcer les synergies pour répondre efficacement et rapidement aux menaces à la sécurité sur le continent.

Il a également souligné l’importance de partager les expériences et les meilleures pratiques, ainsi que les enseignements tirés des mécanismes continentaux et régionaux déployés contre le terrorisme, l’extrémisme violent et d’autres formes de criminalité transnationale organisée. ACP/CL/Fmb