L’APROMEN se dote d’une branche féminine dénommé «Dynamique Femmes et Normalisation»

0
329

Kinshasa, 02 novembre  2020 (ACP).- L’Association pour la promotion de la Métrologie et la normalisation en RDC (APROMEN) vient de se doter d’une branche féminine. Dénommé «Dynamique Femmes et Normalisation» (DYFNOR). Indique un communiqué de cette structure parvenu lundi à l’ACP

Ce réseau, précise-t-on, a fait sa sortie officielle  samedi 31 octobre 2020 lors de la cérémonie marquant la clôture des activités du mois de la Normalisation, organisée à Kinshasa.

Dans le cadre de ses nouvelles stratégies, l’APROMEN  a estimé judicieux d’associer les femmes à son combat, souligne le président de cette association, Bertin Ntumba en ajoutant la nécessité de les sensibiliser en tant qu’actrices du commerce informel et initiatrices des PME a cause du  dynamisme qui les caractérise.

Les femmes comme catégorie sociale subissent les effets pervers d’une société qui fonctionne sans références aux normes, note  l’APROMEN qui se dit avoir pris en cause le fait que « la mauvaise pratique de la normalisation et de la métrologie a des conséquences énormes, notamment l’usage et la consommation de produits de qualité douteuse ainsi que la production des biens et services de mauvaise qualité.

L’équipe des femmes a décidé, pour ce faire,  de s’associer à la lutte que mène l’APROMEN à travers des filles et des dames issues des horizons divers sur qui la Dynamique entend matérialiser son projet après avoir suivi une formation sur les fondamentaux de la Métrologie et la normalisation.

DYFNOR s’assigne comme objectif d’amener la junte féminine Rd-Congolaise à connaître l’importance de la Métrologie et de la Normalisation en tant qu’outils de développement dans la société et s’implique dans le lobbying en vue d’une législation en la matière.

La DYFNOR entend également amener les femmes à prendre conscience des opportunités qu’offre la bonne pratique de la métrologie et la normalisation dans une société comme outils de compétitivité, de justice et d’équité. Elle compte également amener les femmes à initier et soutenir une dynamique en faveur de l’implication des congolaises dans les activités de la métrologie et la normalisation au niveau des regroupements régionaux, en l’occurrence, la SADC, le COMESA, la CEEAC, la CEMAC.

Hommage à titre posthume au sénateur Mutamba

L’APROMEN a remis, à titre posthume, un diplôme d’honneur au sénateur Mutamba Dibwe David, auteur de la proposition de loi sur la Métrologie et la normalisation qui est encore dans les tiroirs du Parlement. ‘’Quand nous parlerons de la métrologie et de la normalisation, nous penserons immédiatement à l’honorable Mutamba Dibwe.

C’est un nom qui ne va pas disparaître. Notre souhait est que cette loi, lors de sa promulgation, soit dénommée: » Loi Mutamba Dibwe« , a lâché le député Crispin Ngoy, avant de remettre le diplôme d’honneur décerné au sénateur Mutamba à la famille du défunt. ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV/MNI