Les adieux de l’ambassadeur du Canada au ministre d’État, ministre des Affaires étrangères

0
386

Kinshasa, 02 novembre 2020(ACP)-La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza   a reçu en audience lundi Kinshasa, l’ambassadeur du Canada en RDC, Nicolas Simard, venu lui présenter ses adieux après trois ans passés en RDC.

Le diplomate canadien a indiqué avoir annoncé au ministre d’État, l’arrivée  dans les prochains mois en RDC de son successeur répondant au nom de Benoît Pierre La Ramet.

«Je suis maintenant en fin mandat, je terminé mon mandat comme ambassadeur du Canada. J’ai commencé ce matin ma tournée d’au revoir avec les autorités de la RDC en commençant par Son Excellence Mme la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères », a-t-il indiqué à l’issue des échanges.

Il a indiqué qu’au cours des échanges les deux personnalités sont revenus sur les trois dernières années passées en RDC, « Nous sommes revenus sur ces trois dernières années, l’excellence des relations bilatérales que nous avons établies entre la RDC et le Canada, les relations qui se sont beaucoup enrichies, approfondies, améliorées surtout depuis janvier 2019 ».

Il a ajouté que cette occasion lui a permis de remercier  Mme Ntumba Nzeza pour l’excellente collaboration avec la RDC au cours de ces dernières années.

Nicolas Simard a également indiqué avoir échangé avec la ministre d’État sur les priorités Canadienne à savoir, l’égalité des genres, la lutte pour la santé sexuelle et la reproduction des femmes , les droits des femmes, la paix et la sécurité, les droits humains, les relations économiques entre le Canada et la RDC, la protection des droits de l’enfant, la lutte contre les enfants soldats.

«Ce sont des sujets que nous avons abordé pour les trois dernières années pour lesquels nous sommes revenus aujourd’hui pour faire le bilan de cette relation bilatérale qui est vraiment excellente », a-t-il souligné en substance.

A une question sur le souvenir qu’il garde de la RDC au moment où il va quitter le pays, le diplomate canadien a réagi en ces termes « Le meilleur souvenir, un pays formidable que j’ai visité un peu partout. Je suis allé à l’Est, au Sud, au centre, dans le nord, à l’ouest, j’ai visité une dizaine des provinces durant ces années. J’ai rencontré ces Congolaises et Congolais qui sont trop résilientes, très engagés pour le changement, qui  s’attendent au changement et on espère que la classe politique congolaise pourra vraiment livrer le changement auquel s’attendent les populations congolaises ». ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV/MNI