Un don alimentaire du PAM en faveur 32 000 personnes vulnérables victimes de dernières inondations à Yakoma

0
250

Kinshasa, 02 novembre 2020 ACP).- (Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) en République Démocratique du Congo (RDC), a assisté lundi 32 000 personnes vulnérables victimes de dernières inondations qui ont affecté la zone de santé de Yakoma dans la province du Nord Ubangi avec un don alimentaire, indique un communiqué du PAM  parvenu à l’ACP.

Le choix des zones et des bénéficiaires de cette assistance a été fait suite à une méthodologie de ciblage établie et menée par le PAM et ses partenaires avec l’implication et la collaboration des représentants des autorités locales, de la société civile, des victimes, des familles d’accueil, des agriculteurs, des éleveurs et des pêcheurs des six aires de santé sur les neuf touchées que compte la zone de Santé de Yakoma, précise-t-on.

La source note que ces aires de santés qui sont  à savoir, Mission, Cité I, Cité II, Gomba, Biasu, Limasa, qui sont priorisés en raison de leur accessibilité.

« Le PAM a pour mission de sauver des vies et de changer les vies des populations affectées par les crises quelle que soit leur origine. C’est dans ce contexte, qu’il répond aux besoins alimentaires et nutritionnels des personnes affectées par les inondations dans la zone de santé de Yakoma. Cette assistance en une seule fois sous forme d’espèces est apportée aux ménages jusqu’à un maximum de 5 personnes par ménage. Chaque personne recevra un montant approprié selon les résultats des enquêtes. La même opération est en train d’être planifiée pour la province du Sud Ubangi », a déclaré Susana Rico, Représentante par intérim du PAM en RDC.

Le PAM rappelle, par ailleurs,  aux bénéficiaires et à la population des zones où ses activités se tiennent de respecter les mesures barrières de prévention de la COVID-19, y compris celles que le WFP continue à déployer pour assurer la sécurité de ses bénéficiaires, de son personnel ainsi que du public.

En septembre, Le PAM avait assisté près de 65 000 bénéficiaires souffrant d’insécurité alimentaire et nutritionnelle, y compris les réfugiés centrafricains, les femmes et filles enceintes et allaitantes et les enfants de 6 à 59 mois souffrants de la malnutrition aigüe modérée dans la province du Nord Ubangi.

Avec la FAO, il a mis aussi en œuvre le programme de renforcement des moyens d’existence résilients des communautés locales dans le territoire de Mobayi Mbongo, en faveur de 24 000 personnes. ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV/MNI