Ituri : Le député provincial Martyr Abedjoa transforme sa question orale avec débat dans une interpellation adressée au gouverneur de province

0
599

Bunia, 03 novembre 2020(ACP).-Le député provincial Martyr Abedjoa a transformé sa question orale avec débat, sur les créances relatives à la consommation de la bière et boissons gazeuses de la BRALIMA, en une interpellation adressée au gouverneur de province de l’Ituri, au terme de la conclusion de ce moyen de contrôle qui était auparavant adressée au ministre provincial en charge de l’Economie et finances Janvier Egudra, lors d’une session publique organisée dans la salle de plénières de l’organe délibérant provincial, a constaté lundi l’ACP.

Cet élu du territoire d’Aru a justifié  son initiative d’orienter son moyen de contrôle en direction du chef de l’exécutif provincial du fait que celui-ci est le signataire de la lettre qui fait l’objet de ce débat d’une part, et de l’autre de transformer cette question orale avec débat en une interpellation au motif que les éléments de réponses fournis par le ministre provincial en charge de l’économie et finances n’ont permis d’éclairer la lanterne des élus provinciaux.

Bien avant, dans sa réplique le ministre provincial en charge de l’Economie et finances a rappelé à l’intention de la plénière que le compte 05152-01018678501-26 qui est au cœur de cette question orale avec débat n’est pas un compte parallèle parce que, a-t-il martelé, il n’a pas été ouvert par le gouverneur Jean Bamanisa Saïdi, mais plutôt par le gouvernement provincial précédent depuis décembre 2015.

Si le paiement de la BRALIMA pour éponger la dette de l’ordre de 1.100.000 dollars américains contractée dans le livre de la RAWBANK par le gouvernement provincial précédent passe sur le compte sous examen qui a le statut « fonctionnement », a-t-il poursuivi, c’est à l’exécution du contrat de cession en son article 3 signé entre la province de l’Ituri et la RAWBANK.

En guise de transparence, Janvier Egudra a soumis à l’intention des députés provinciaux le document dans lequel se trouve toutes les informations sur les différents paiements de la BRALIMA depuis le mois d’avril jusqu’au mois d’octobre 2020, avant d’ajouter que les recettes qui sont collectées par la Direction générale de recettes de la province de l’Ituri(DGRPI) ne sont pas hors budget, au contraire elles font partie intégrante des recettes de la DGRPI et du budget de la province.

Janvier Egudra a enfin assuré les élus provinciaux que les créances de la BRALIMA en faveur de la province de l’Ituri n’ont pas été détournées, mais elles servent au remboursement de la dette auprès de la RAWBANK pour éviter que cette jeune province ne soit indexée par la Banque centrale du Congo, avec pour conséquence d’être disqualifiée dans les différentes institutions bancaires. ACP/ ZNG/Cfm