Les femmes de Béni saluent la multiplicité  des associations  villageoises d’épargne et de crédit

0
244

Kinshasa, 04 novembre 2020 (ACP).- La coordonatrice de l’Association villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) basée dans le territoire de Béni au Nord-Kivu, Jacquie Kinawa,  a salué au nom de ses consœurs, la multiplicité et la diversité  de  ces structures qui ont assigné comme mission principale  d’inculquer et amener les  femmes considerés comme des la culture d’épargne, a appris mardi l’ACP des sources sur place.

Mme Kinawa  qui a donné de la voix, en marge de la journée mondiale de l’épargne célébrée le 31 octobre de chaque année, a indiqué  qu’en RDC, précisément à Kinshasa de nombreuses femmes n’ont pas la culture d’épargne, en province par contre les associations villageoises d’épargne et des crédits se multiplient. Les femmes épargnent grâce aux recettes générées par la vente de leurs produits agricoles, piscicoles et de l’élevage.

Pour elle, ‘’l’épargne permet à la communauté de comprendre que celle-ci n’est pas réservée qu’aux riches, les moins nantis peuvent aussi se jeter dans l’eau et tenter l’aventure ‘. Ella également souligné que ces  associations sont mises en place pour aider les femmes vulnérables à s’auto prendre en charge. Elle a indiqué que celles qui ont réussi à mettre de l’argent de côté en épargnant   deviennent des autonomes, a-t-elle encore dit.

Mme Kinawa a précisé que l’AVEC est composée des personnes qui se connaissent et qui épargnent chaque semaine une petite somme d’argent. “ je fais partie d’une “AVEC” nommée “Salama 2” .Nous épargnons  la somme de 1000fc  par semaine avec un ajout de 200fc pour  faire face aux cas sociaux’’, a déclaré une dame..

’Une fois que  l’épargne  de tous les membres tombe dans la caisse,  nous la mettons à la disposition  d’un membre qui commence une activité génératrice de revenu. Le bénéficiaire  remboursera l’argent du groupe emprunté  avec un intérêt de 500fc. C’est un modus vivendi  et cela est très bénéfique pour les femmes, qui n’ont pas la possibilité de bénéficier d’un crédit auprès d’une institution bancaire’’ “ a expliqué Mme Kinawa.

Le territoire de Béni compte actuellement  plus dune trentaine d’associations villageoises d’épargne et de crédit. Elles ont été initiées, pour la plupart, par des ONG humanitaires dans le but de lutter contre la pauvreté, rappelle-t-on.

ACP/Kayu/ODM/KJI