Nigeria : la CPI compte mener une enquête sur les violences policières

0
333

Kinshasa, 04 novembre 2020 (ACP).- La Cour pénale internationale (CPI) compte enquêter sur les manifestations contre les brutalités policières au Nigeria, ont rapporté mercredi des agences de presse internationale.

Selon la source, la CPI procède à un examen préliminaire sur des crimes commis en marge des mobilisations contre la SARS, une unité antivol de la police nigériane. Cet examen « évaluera si les critères juridiques sont remplis pour l’ouverture d’une enquête en vertu du Statut de Rome ».

Les résultats de l’examen préliminaire seront rendus publics. Pendant des semaines, des foules de manifestants se sont rassemblés dans plusieurs villes pour réclamer la dissolution de la SARS. Cette brigade de la police est accusée d’abus généralisés, de meurtres et de tortures par la jeunesse nigériane.  Une répression sanglante a entraîné la mort de 69 personnes, dont 51 civils.

Par ailleurs, Amnesty International a accusé la police et les forces de sécurité d’avoir ouvert le feu sur des manifestants non armés. Le président Muhammadu Buhari, de son côté, a invité la communauté internationale à ne pas tirer de conclusion hâtives et à connaître tous les détails avant de condamner les faits. ACP/Kayu/ODM/KJI