La police empêche la marche pacifique des enseignants à Kikwit

0
352

Kikwit, 05 novembre 2020 (ACP).- Les éléments de la PNC ont empêché, mercredi, la marche pacifique que comptaient organiser les enseignants de la ville de Kikwit, une marche non autorisée par l’autorité urbaine.

Vers 06 heures du matin, un dispositif policier a été déployé à la place communément appelée monument dans la commune de Kazamba, point de départ des manifestants, à l’entrée des bureaux de l’EPST Kwilu 2 et à la mairie dans la commune de Lukolela, leur point de chute, a-t-on observé.

Contacté par l’ACP, le président de la Fédération nationale des enseignants du Congo (FENECO) de l’EPST Kwilu 2, Benoit Kasiama qui a fustigé ce comportement de l’autorité urbaine, souligne qu’aucune correspondance de celle-ci n’a été adressée à la FENECO interdisant cette marche, avant de souligner que cette marche était d’une grande importance, car l’objectif était de dénoncer la prime des parents que veulent exiger certaines écoles en vue de soutenir la gratuité de l’enseignement prônée par le Chef de l’Etat.

De son coté, le maire de la ville adjoint, Jean Claude Mungala n’a pas reconnu avoir reçu la correspondance de la FENECO demandant l’autorisation de cette marche.

Deux enseignants arrêtés par la police ont été relâchés, signale-ton. ACP/Zng/Awa