Une thèse à l’UPN sur l’intégration de l’économie de la RDC dans la mondialisation des échanges

0
947

Kinshasa, 06 novembre 2020 (ACP).- Le chef de travaux Doris Tshiyole Ngindu a soutenu, jeudi à l’Université pédagogique nationale (UPN), une thèse de doctorat intitulé « L’intégration de l’économie de la RDC dans la mondialisation des échanges. Regard sur l’insertion des produits agricoles dans le commerce international  de 2000 à 2019 ».

L’objectif de cette thèse de 358 pages est l’insertion des produits agricoles congolais au commerce extérieur dans le contexte de la mondialisation de l’économie de la RDC, en identifiant les outils légaux qui règlementent le secteur agricole en RDC.

L’impétrant a épinglé les faiblesses, les défis et les pesanteurs du secteur agricole avant d’identifier les partenaires susceptibles d’appuyer ce domaine, afin de proposer aux dirigeants les pistes de solution pour la relance d’une agriculture basée sur les exportations.

La vision de ce chef de travaux est de faire du secteur agricole congolais une source pourvoyeuse des devises et un support de l’économie nationale. « Pour ce faire, il faut surmonter un certain nombre d’obstacles majeurs », soutient le récipiendaire.

Il a, à cet effet, formulé des recommandations, parmi lesquelles la réforme des textes réglementaires ou la mise sur pied d’un cadre légal et réglementaire dans plusieurs domaines dont le transport.

A ce sujet, il a relevé la nécessité d’investir dans les infrastructures de base, notamment routière, ferroviaire, fluviale, maritime et aérienne. Les allocations budgétaires du secteur agricole au respect de la déclaration de Maputo, le renforcement de capacité des organisations de production et des petits exploitants ainsi que leur accès aux crédits, au marché, aux services connexes (transport, stockage, transformation et conservation…) et au capital foncier  ainsi que la suppression des entraves artificielles dans les circuits commerciaux sont autant des actions proposées par récipiendaire au pouvoir public.

Le recteur de l’UPN, le Pr Simon Masamba, qui a présidé cette séance académique, lui a décerné le grade de docteur en économie internationale, avec la mention « grande distinction ».

Une thèse sur la représentation des stagiaires dans le domaine de l’apprentissage coopératif

Un autre chef de travaux de l’UPN, Davat Mutimbutimbu Batotele, a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Représentations des stagiaires sur l’apprentissage coopératif en sciences et construction identitaire des élèves de communauté minoritaire  francophone à l’élémentaire en Ontario ».

Cette étude s’interroge sur les relations entre l’apprentissage coopératif et la construction identitaire des élèves de communauté minoritaire francophone par l’identification des représentations des stagiaires, selon lesquelles l’élève utiliserait sa capacité à communiquer oralement lors de la résolution des problèmes effectués durant la réalisation d’un projet en sciences.

L’impétrant a choisi comme échantillon de son enquête exploratoire, les stagiaires formés à l’Université d’Ottawa (Canada), pour enseigner les élèves de la province de l’Ontario qui fréquentent une institution scolaire francophone à l’élémentaire. Cette étude a formulé des recommandations et des pistes de réflexion en s’appuyant sur l’établissement des liens entre la recherche, la pratique et la formation.

ACP/Kayu/ODM/Nig