L’écrivain Marshall Ahongo remporte la 3ème édition du Prix littéraire « Zamenga »

0
619

Kinshasa, 08 novembre 2020(ACP).- L’écrivain Marshall Ahongo, a remporté la 3ème édition du prix littéraire dénommé « Zamenga », pour son recueil de nouvelles intitulé « Souillée », au cours d’une cérémonie, organisée samedi par le Centre Wallonie-Bruxelles (CWB), dans la commune de Gombe, à l’occasion de la Journée internationale de l’écrivain africain.

Selon le ministre de la Culture et des arts, Jean-Marie Lukundji, qui lui a remis ce prix, il s’agit d’une occasion de remercier le CWB pour son soutien à l’éclosion de jeunes talents congolais, ainsi que la centaine de jeunes écrivains qui ont concouru à cette édition.

Pour sa part, la déléguée générale du CWB, Kathryn Brahy, a appelé les jeunes congolais à croire en leurs talents et d’exprimer leurs besoins car, ils ont des choses à dire, avant de féliciter Marshall Ahongo, le lauréat  qui a  su se démarquer à travers son texte qui parle des femmes ayant été victimes de viols », parmi les 10 finalistes.

De son côté, le coordonnateur de la cérémonie, M. Richard Ali a fait savoir que l’objectif de ce concours est de donner une voix à de jeunes auteurs inconnus, de les faire émerger et de les accompagner.

En outre, il s’est dit satisfait du déroulement de cette 3ème édition, avant de plaider pour le soutien de la prochaine édition et le préfinancement des manuscrits de ces lauréats et finalistes dudit concours.

 Souillée : un cri de cœur d’une femme victime de viols

L’écrivain Marshall Ahongo a, par ailleurs, souligné que son recueil de nouvelles est un cri de cœur d’une femme victime de viols et d’injustices, se sentant souillée en son être. Pour lui, il s’agit d’une femme qui se voit plus perçue comme coupable et marginalisé par la société.

Le prix littéraire « Zamenga », est organisé depuis 2018 par le Centre Wallonie-Bruxelles en l’honneur de l’illustre écrivain congolais Zamenga Batukezanga.

Les deux premières éditions ont été remportées par Serge Kadima, décédé en 2020, et Patrick Kalonji, grâce à son texte intitulé « L’homme qui avait des projets ».

Il sied de noter qu’une une minute de silence a été observée en mémoire des écrivains et poètes Serge Kadima, le premier vainqueur du concours et Jean-Luc Kadiayi, tous disparus en novembre 2020. ACP/CL/MPK