Appel à la compétitivité de la femme 

0
111

Kinshasa, 10 novembre 2020 (ACP).- La directrice générale adjointe de l’entreprise «Guilgal SA», Angèle Ngalula a appelé, mardi au cours de l’atelier organisé à l’UPN, dans la commune de Ngaliema, sur le thème :«Innovation et créativité : les femmes  moteur du changement», la femme et la jeune fille congolaises à redoubler d’efforts en vue d’être plus compétitives et à s’intéresser à la science et à la technologie dans le but d’éliminer toutes les formes de discrimination à leur égard.

Pour la DGA de Guilgal SA, une entreprise des microcrédits, le développement de tout pays passe par l’application des résultats des recherches dans les domaines de la science et de la technologie et l’implication des potentialités ainsi que des ressources humaines.

Ainsi la RDC est appelée à favoriser le génie créateur de la majorité de sa population constituée en grande partie des femmes et des filles a-t-elle souligné.

Estimant que le progrès de l’humanité doit passer par la reconnaissance, le respect des droits, de la dignité des femmes, tout en mettant en valeur leur ingéniosité et leur capacité d’innovation, Mme Ngalula a promis de mettre tous les moyens en œuvre pour favoriser la promotion de la femme.

saluant les efforts du gouvernement de la RDC qui s’emploie à actualiser la loi sur la «Propriété industrielle» en vue de répondre à tous  les impératifs  liés entre autres à l’épanouissement du génie créateur de la femme, elle a indiqué que c’est dans ce cadre que le gouvernement a décidé d’accroitre l’éducation de la jeune fille afin de lui ouvrir un cadre socio-économique porteur de changement et des opportunités susceptibles d’éclore son esprit créateur.

Investir dans la femme et dans la jeune fille  favorise le développement intellectuel

Par ailleurs, la directrice générale adjointe de l’entreprise Guilgal SA, Angèle Ngalula a déclaré qu’investir dans la femme et dans la jeune fille favorise le développement intellectuel de ces dernières et leur permet d’être des moteurs  de changement pour la République démocratique du Congo (RDC).

Elle a, à cet effet, encouragé l’exemple  du robot  roulage, qui est l’initiative d’une femme, et  qui joue le rôle de policier roulage dans les rues de Kinshasa et de Lubumbashi, avant d’appeler ses congénères, à se former pour accroitre leurs connaissances et développer leur génie créatif.

L’innovation et la créativité, a-t-elle conclu, doivent être promues dans un contexte d’égalité et de traitement de tous, homme et femme, avant de préciser  que cette dernière n’est plus considérée comme être faible ou fragile mais celle capable de contribuer au développement du pays. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd