Haut-Katanga : une mission mixte pour évaluer lasituation  de la redevance minière due aux ETD

0
170

 Kinshasa, 10 novembre 2020(ACP)– Une mission mixte   des experts du ministère des Mines et ceux de la Direction générale des recettes administratives, judiciaires domaniales et de participations (DGRAD), évalue la situation de la redevance minière due aux Entités territoriales décentralisées (ETD) des provinces démembrées  de l’ex  Katanga,  afin de faire la lumière sur sa gestion, a appris mardi l’ACP du ministère des Mines.

Selon la source, dans ces provinces démembrées de l’ex Katanga, la gestion de la quotité de la redevance minière allouée aux ETD poserait problème, soulignant que le ministère des Mines  s’est appropriée de la question et prend le sujet au sérieux en vue d’éviter toute paralysie dans le secteur porteur de croissance de l’économie nationale. Elle précise également que les provinces du Haut-Katanga et de Lualaba sont le plus concernées

L’objectif de cette mission est de chercher à comprendre le contour du problème et ramener de l’ordre dans les procédures de rétrocession de la redevance minière aux ETD, indique la source qui ajoute que l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga s’attèle  déjà à l’examiner.

La source a fait remarquer que la gestion de la redevance minière versée par les entreprises  du secteur minier en faveur des ETD impacte directement sur le développement de la province.

Elle rappelle que l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga, lors de la présentation des résultats des enquêtes menées sur cette question dans les différentes ETD de la province, a cherché à connaitre la gestion de cette redevance afin de concrétiser les projets de développement initiés par la province.

«Il ressort clairement que ces entités reçoivent beaucoup d’argent des entreprises minières qui sont implantées dans leurs milieux. En revanche, ces fonds sont mal gérés. Certaines factures des dépenses engagées pour la réalisation de certains projets sont gonflées. Dans certains cas, il n’y a pas de traçabilité pour les dépenses effectuées. Ces dernières deviennent donc difficiles à contrôler», note le rapport de l’Assemblée

A Lubumbashi, le rapport de l’Assemblée provinciale indique que les problèmes de gestion de la redevance minière s’observent dans les communes de Lubumbashi, Rwashi, Kampemba et Annexe.  La situation similaire s’observe également dans la ville de Likasi où les communes de Shituru et Panda sont pointées du doigt.

Quant au territoire de Kambove, les secteurs de Lufira et Basanga et à Kipushi, le secteur de Bukanda sont aussi concernées par la mauvaise gestion de la redevance minière. ACP/Zng/Cnf/GGK/Thd