La Nouvelle société civile de Mwene Ditu soutient les consultations du Chef de l’Etat

0
380

Mwene Ditu, 10 novembre 2020(ACP).- Les membres de la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), coordination urbaine de Mwene Ditu ont organisé une marche pacifique à travers les principales artères de la ville ferroviaire en province de Lomami, en guise de soutien aux consultations nationales organisées par le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Les manifestants portaient des calicots et affiches sur lesquels on pouvait lire  » Tous derrière le Chef de l’État, Que vive l’union sacrée pour la Nation et/ou Avant tout l’intérêt supérieur du peuple « .

 l’issue de cette marche qui avait pour point de chute la mairie de Mwene Ditu et à laquelle se sont joints des militants des partis alliés au regroupement Cap pour le changement, un mémorandum a été remis au maire intérimaire Joseph Koman Tshikunyi. Ils reprennent dans ce document, quelques revendications notamment sur l’amélioration des conditions de vie et de travail, la construction des infrastructures de base et la création de l’emploi.   

La population de Kamiji plaide pour la bonne gestion de la territoriale

 La population du territoire de Kamiji, dans la province de Lomami, réunit à travers la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), plaide pour la bonne gestion de la territoriale, l’instauration d’un Etat de droit et la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Ce plaidoyer est contenu dans un mémorandum adressé au Chef de l’État et Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à l’issue d’une marche organisée dans la cité de Malenge, chef-lieu du territoire.

  1. Pierre Musumbu Bamuanya, coordonnateur territorial de la NSCC qui a lu le mémo en marge des consultations du palais de la Nation, demandé au Chef de l’Etat de se méfier des hommes forts en faveur des institutions fortes qui pourront s’occuper du social de la population en lieu et place des intérêts égoïstes.

Pour cette structure citoyenne, l’issue des consultations devra faire voir aux congolais, des lueurs d’espoir grâce notamment à l’instauration de la paix et d’une justice réellement indépendante, la gestion des entreprises du portefeuille par des hommes désignés sur base de leurs compétences et intégrité ainsi que la sécurisation des personnes et des biens.

La marche était encadrée de manière professionnelle par la police nationale congolaise et le mémorandum remis à l’administrateur du territoire Roger Ngoyi Kadil qui a promis de le transmettre à qui de droit. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd