Lancement des sessions de formation des jeunes filles professionnelles de sexe sur les IST-VIH

0
250

Kinshasa, 10 novembre 2020 (ACP).- La Coordonnatrice Nationale du Réseau des Associations congolaises des jeunes contre le Sida RACOJ/SIDA : Dr Rachel Ndaya a lancé officiellement lundi à Kinshasa en ligne, le début des sessions de formation et de causeries éducatives des jeunes filles professionnelles de sexe de 18 ans révolus sur les Infections sexuellement transmissibles(IST), le VIH/SIDA et la tuberculose en lien avec les droits humains à travers 6 provinces  dans lesquelles les taux de prévalence sont élevés en RDC.

Dans la province du Haut-Uélé faisant partie de ces six provinces à haut risque,  45 jeunes filles prennent part à cette première phase d’activité consistant à organiser les sessions de formation de trois jours et celles de causeries éducatives pour deux jours dans la zone de santé urbano-rurale d’Isiro.

Pour L’Ingénieur Guylain Angombea, coordonnateur provincial du RACOJ/SIDA Haut-Uélé, l’objectif de ces causeries éducatives est de contribuer à l’amélioration du niveau des connaissances des professionnelles de sexe sur la prévention aux IST, au VIH/ SIDA en lien avec les Droits humains ainsi que la lutte contre le VSBG dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

Il est également question de former des pairs éducateurs professionnels de sexe et non professionnels de sexe, ainsi que les équipes des cadres des zones de santé sur la prévention aux IST/VIH, droits humains et sur la Covid-19.

En outre, ces activités sont organisées pour renforcer les capacités des pairs éducateurs à l’utilisation du Guide des causeries éducatives sur le genre et les droits humains en lien avec le VIH pour enfin parvenir à élaborer la cartographie d’intervention des sites sur la prévention du VIH/SIDA tout en se focalisant sur les zones de santé en territoires miniers.

Il sied d’indiquer que l’épidémie du VIH/Sida en RDC est du type généralisé avec une prévalence dans la population générale de 1,2 %, de 1,8 % auprès des femmes enceintes fréquentant les services de consultation prénatale et la prévalence du VIH parmi les jeunes âgés de 15 -24 ans est de 0,7 % (1% chez les filles et 0,4% chez les garçons). Le nombre de personnes vivant avec le VIH est estimé à 381.187 dont 42.145 enfants de moins de 15 ans et 224 673 femmes. ACP/Zng/Cfm/GGK/Thd